Le meilleur métier du monde : testeur de weed « professionnel »

métier

Fumer de la weed, plus qu’une passion, un véritable métier

Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Jake Browne est le premier fumeur du monde qui peut se permettre de l’écrire sur son CV. Cet homme est payé pour fumer, planer et en parler. 

Chroniqueur chez The Cannabist, il explique dans une interview pour Néon, en quoi consiste réellement le métier de critique de cannabis : « le goût doit refléter le parfum, et c’est généralement le cas, alors je me concentre plutôt sur des éléments plus prononcés que l’on peut retrouver dans la fumée » .

Cependant, à l’image d’un oenologue où d’un critique culinaire, le métier de Jake Browne est tout à fait sérieux. Il nécessite des qualités rédactionnelles comme une connaissance précise de la plante – oui, tu peux jeter ta lettre de démission. 

metier

A 32 ans, Jake a déjà goûté près de 200 variétés différentes et il est aujourd’hui considéré comme un véritable expert en matière de weed. Si on ne connait pas encore le montant de sa paye, une chose est sur cet homme vient de trouver le meilleur métier du monde.

« Les gens se demandent parfois comment je fais pour trouver encore des arguments convaincants pour défendre une sorte de cannabis après en avoir testé autant », Jake rassure toi, si un jour tu es à court d’idées pour une critique n’hésite pas, on te donnera un coup de main !

* Cet article est informatif et non incitatif, n’oubliez pas, la drogue c’est maaaal.