90’s Boiler room est une merveille d’humour

cover boiler room (1)

90’s Boiler room : la chaine Youtube dont l’underground avait besoin

Les années 90’s sont de retour, ça ne fait aucun doute. Pour ceux qui ne sont pas convaincu, regardez les sneakers des mecs autour de vous à la prochaine pause clope. Musicalement en revanche, les années 90’s c’était…kistch et pas sur que ça revienne si vite. A moins qu’un génie ait l’idée de caler des sons 90’s sur des vidéos de DJs filmés en train lancer un drop.

90’s Boiler room c’est donc ça, de courtes vidéos (entre 10sec et 1min) de Boiler Room totalement détournées avec des musiques de boys band des années 90. Coté technique, le montage est super, la musique kistch venant explosée au moment précis ou les djs balancent leur drop comme c’est le cas sur cette superbe vidéo de Sven Vath.

Franchement c’est génial et je pense que la scène underground en avait un peu besoin. Et pour cause, Boiler Room c’est l’apogée de la sacralisation du DJ, une chaîne entièrement dédiée à filmer des DJ stars qui mixent derrière le public.

À LIRE :   Very Good Vine

La musique électronique underground, complètement boudée par les médias traditionnels (Sauf ARTE on vous embrasse) a trouvé grâce à Boiler Room son propre relais médiatique et c’est tant mieux. Sans remettre en cause le concept qui nous permet d’écouter des bons live ou dj set, il faut avouer que c’est parfois un peu ridicule de regarder pendant 1 heure un mec foutre des CDs dans une CDJ 1000.

Pour revenir à la chaîne 90’s Boiler room, appréciez aussi l’amour des titres utilisés tel que « Mano Le Tough drops an INSANE beat » ou encore « Richie Hawtin drops a MINUS classic you’ve probably never heard before!! » .

Là, clairement, ils se foutent de la gueule de toutes ces vidéos amateurs faites à Ibiza qui multiplient les titres racoleurs pour glaner des vues. Brillant.

Voici ici le top 3 des vidéos de la chaîne qui promet de nous régaler tout l’été, avant qu’une autre arrive et nous fasse oublier 90’s Boiler Room (je vous remets celle de Sven Vath, c’est clairement la plus

drôle.)