Dorcel détourne les émoticônes pour parler plug anal et sex toys

Dorcel

La censure ? Marc Dorcel ne connait pas

Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Nul besoin de vous présenter Dorcel, on sait que vous êtes bien plus à la pointe que nous en matière de X et de mouchoirs, rassurez vous, aujourd’hui ce n’est plus un problème.

L’univers de la pornographie a souvent du faire face à nombre de censure, notamment en matière de publicité et de communication. Ainsi, pour passer les filets, les grands de l’industrie doivent sans cesse redoubler de créativité. Le maître dans la matière ? Marc Dorcel qui a, pour leur dernière publicité décidé de proposer une toute autre signification à vos émojis adorés.
Pour se faire, ils ont mit au point un beat box décalé et –objectivement- très marrant ainsi qu’un hashtag assez évocateur : #EmojX.

Pour ceux qui n’auraient gardé que  « It’s raining today, I need my umbrella » et « Where is bryan » de leur cours d’anglais – Shame on you – la vidéo de Dorcel est remplie de sous entendu et de jeux de mots.

Explications : le ballon que l’on appelle « ball » en anglais, fait ici écho aux parties génitales masculines; le poulet, se dit « cock » et, il est aux Etat Unis l’homonyme de votre concombre masculin –vous me suivez jusque là » ? La suite vous l’aurez compris n’est qu’une simple répétition rythmée de tous les sex toys qu’ils ont à vendre sur leur site internet.

Quand on sait à quelle point la censure est présente dans ce milieu, que ce soit sur Instagram  ou Facebook, on ne peut que saluer cette performance. Pour le reste, veuillez nous excusez mais on s’abstiendra de tout avis…