Retour sur Marcus Haney, réalisateur et génie de l’incrustation…en festivals !

Marcus Haney

Marcus Haney s’est incrusté dans près de 50 festival et en a fait un film

Les beaux jours arrivent doucement, et avec eux, la vague annuelle de festivals internationaux sur laquelle on veut tous surfer.

Problème, en général nous n’avons pas du tout les moyens d’y participer. Si c’est ce qui peut arrêter la majorité d’entre nous, pour d’autre ça n’est qu’un détail. Un narvalo en particulier n’a pas attendu de vider son compte en banque pour parcourir le monde et ses festivals prestigieux.

Marcus Harney, pour ne pas le citer a donc, pendant près de 4 ans, réussi à frauder 50 festivals et a réussi à tout filmer.

Le voilà donc sur la scène du Coachella, Glastonbury, Ultra Music Festival ou encore au Bonnaroo aux côtés de Jay-Z, Coldplay, Alicia Keys ou Skrillex.  

Diffusés au début de l’année sur MTV, les épisodes version française risquent de ne pas tarder à arriver sur nos écrans. Mais avant,revenons sur le parcours de ce génie de l’incrustation. 

Marcus Haney

Passionné de musique et de photographie, c’est un soir de 2006 que Marcus Haney – étudiant en cinéma – et un pote décident de frauder leur premier festival.

À LIRE :   Report : Amarrage en beauté pour le Roscella Bay

Déjà gourmands, il arrivent à s’incruster au très gros Coachella, évènement phare Californien qui réunit chaque année près de 230 000 visiteurs. Comprenant combien il peut être simple et économique de se glisser dans un festival, Marcus Haney décide d’en faire sa spécialité.

En falsifiant pass VIP, bracelets d’entrée ou en faisant preuve de tellement d’assurance qu’on lui achèterait des ailes de lapinhabile,Bill – il parvient à se glisser partout. N’oubliant pas sa passion première, il réussit à monter sur scène, entrer dans les back stages et interviewer des artistes ô combien influents pour le documentaire qu’il réalise.

En parallèle, il fait la rencontre du groupe Naked and Famous, et des Mumford and Sons qui, séduits par son côté débrouillard, culotté et passionné lui proposent de partir en tournée avec lui : consécration.

Après 4 ans et près de 50 festivals, le documentaire a enfin été diffusé aux Etats Unis pour la première fois en ce début d’année sur MTV. De notre côté il va falloir attendre quelques mois pour découvrir « No Camera Allowed« . En attendant, on vous laisse avec le teaser – trop meugnon.