Night Call, un film percutant sur l’univers des médias

Night Call

Night Call, un film critique sur les médias

Lou, branché sur les fréquences radios de la police, parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc. Jake Gyllenhaal endosse le rôle de chasseur d’images dans le film de Dan Gilroy et sa course au spectaculaire le poussera à aller au-delà de ses limites.

Lou, interprété par Jake Gyllenhaal, est un jeune homme sans argent, qui ne s’en sort pas. Un soir, il croise une équipe de tournage indépendante en train de filmer un accident de voiture. Intrigué, il décide de se lancer dans la réalisation de vidéos. Il se procure alors un caméscope et un scanner pour capter les messages de la police.

L’apprenti reporter filme un homme blessé lors d’un vol de voiture, et arrive à avoir des images de très près – donc très intéréssantes pour les médias. Il s’empresse de proposer sa vidéo à une chaîne de télévision. La directrice de l’information achète la vidéo et salue le travail de Lou. Celui-ci qui à découvert le métier par hasard s’engage dans une course à l’image la plus choc ce qui va le pousser à user des méthodes illégales.

Night Call

Night Call

Pendant 1h57, on est embarqué dans cette course à l’image, dans laquelle Lou couvre des crimes, des histoires de cambriolage et de meurtre. On s’étonne du comportement de Lou mais on est en même temps attaché à ce jeune homme. Dan Gilroy nous fait le portrait d’un anti-héros.

Night Call

Tout d’abord Jake Gyllenhaal incarne avec brio cet apprenti journaliste, un peu gauche qui passe son temps sur Internet, mais prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Il faut savoir que Jake Gyllenhaal a perdu près de dix kilos pour le rôle, ce qui lui donne un corps émacié. Cette apparence de croc-mort, dénué d’émotion fait parallèle avec son métier dans lequel il chasse des images de cadavres.

Bref il faut voir Night Call car c’est une critique, un thriller puissant qui montre la course folle de celui qui va filmer de plus près pour avoir l’image choc – plus il y a du sang plus mieux c’est – comment l’information est mise en scène quotidiennement par les chaînes d’informations.

Le film offre un aperçu du travail des journalistes underground qui vont au plus près de l’action dans le but de dégoter LE scoop et de le vendre.

En plus de cela, le film offre des images magnifiques de Los Angeles que l’on découvre dès le générique.

Chez Open Minded, on a adoré et comme on est généreux, on vous propose de gagner plusieurs DVD du film !

Pour participer c’est simple, il suffit d’envoyer un mail avec NOM+PRÉNOM avec NIGHT CALL en objet à l’adresse jeu@opnminded.com – Bonne chance !