Retour sur Mike Brodie, le vagabond moderne

Mike Brodie

5 ans de la vie de Mike Brodie :  « une période à la prospérité juvénile »

Mike Brodie est un véritable enfant sauvage de la photographie. A 19 ans, il décide de tout quitter pour traverser les Etats-Unis. Durant 4 ans, il parcourt près de 250 000 km caché clandestinement dans des trains de marchandises. S’il est peu chargé, un objet ne quitte jamais son sac : son Polaroïd. Chaque photo est un appel au voyage et à la liberté. Un témoignage sensible d’une jeunesse marginale. 

Reconnu mondialement, Mike Brodie ne s’est pourtant jamais défini comme étant un photographe. Né d’une mère alcoolique et d’un père délinquant, son enfance est chaotique. A 17 ans, il rencontre sa petite amie et se lie alors à l’univers punk dans lequel elle évoluait. Quelques mois plus tard, alors qu’il n’est pas particulièrement passionné de photographie, il reçoit son premier Polaroïd (2004).

Mike Brodie

Il décide par la suite de partir sillonner les Etats Unis clandestinement. Accompagné de sa copine de l’époque, de ses amis et des rencontres qu’il fait en chemin, ses photographies sont un véritable témoignage des instants de cette vie de marginal qu’il est entrain de mener.

À LIRE :   La gym érotique sur un canapé vue par Kristina

Intuitif et incroyablement talentueux, les clichés de celui que l’on appel « The Polaroid Kidd » sont intimes, forts, durs mais remplis de générosité et de sensibilité.

Inspiré par les anciennes valeurs américaines et les idéaux punk-rock, (Interview New Yorker), Brodie est un prodige de la photographie même s’il ne s’est jamais senti appartenir à ce milieu.

En 2013, il rassemble les photographies de son périple dans un ouvrage qu’il nomme « Une période à la prospérité juvénile » -aux éditions Twin Palms. 

Mike Brodie

En 2008 après avoir été exposé à New-York, Los Angeles, San Francisco et avoir reçu le Baum Award (meilleur artiste américain émergeant) il raccroche, et reprend ses études. Aujourd’hui diplômé de l’université de Technologie de Nashville, il travaille aujourd’hui comme mécanicien free-lance dans son Dodge Ram de 93 et la photographie est devenue un hobbie.

Il revient en 2015 avec un second ouvrage « Tones of Dirt and Bone » qui regroupe plusieurs de ses photos, qu’elles aient été prises avant, pendant ou après son voyage. Il sera disponible dès l’été 2015.

On vous laisse avec les photos de son première ouvrage, et son Tumblr.

6_0924 6_x5392 juvenilepropserity-1 juvenilepropserity-4 juvenilepropserity-6 juvenilepropserity-7 juvenilepropserity-13 juvenilepropserity-14 mike-brodie-le-clochard-celeste-de-la-photographie,M177662 MikeBrodie-09-670 MikeBrodie-11-670 MikeBrodie-14-670 MikeBrodie-15-670