Les coréennes se suivent et se ressemblent.

« Vous êtes sœurs ? » « Non, mais on a le même chirurgien »

Et si on commençait cet article par un petit jeu : sauras-tu différencier une miss Corée d’une autre ? Non, et bien nous non plus ! Et le pire c’est que même elles s’y perdent.

0MMzzLQ

Depuis bientôt trois mois que je suis en Corée du Sud et plus exactement à Séoul, la question que mes amis me posent souvent sur Skype est : «c’est quoi la chose qui différencie le plus la France de la Corée ?»

Je réfléchis peu à la question et répond presque automatiquement que c’est la nourriture, parce que oui le riz matin, midi et soir, ça fait beaucoup. Ensuite je me dis que c’est peut être l’ambiance de la ville, les soirées dont je vous ai parlé, le comportement des coréens, la langue bien entendu, la propreté du métro peut être… Mais aujourd’hui je pense avoir trouvé la réponse à ma question en levant les yeux sur une publicité dans le métro.

La chirurgie esthétique : le culte de la beauté.

11208689_10206981985533807_1983213296_n

Pour finir je pense que c’est la réponse que je devrais donner quand on me pose la question. Si tu ne peux pas essayer les vêtements en Corée, c’est de peur de les salir avec la tonne de fond de teint que porte le visage des coréennes -triste réalité. Mais le maquillage n’est pas le seul remède à ces jeunes femmes en quête de beauté, la chirurgie a ici une place considérable.

À LIRE :   Red Bull BC ONE France 2013

Se faire offrir une opération ici est totalement commun. Se faire débrider les yeux, se faire refaire le menton, le visage entier, le corps, tout y passe.

Si je ne l’avais pas remarqué au début, c’est devenu choquant aujourd’hui. À Séoul, une femme sur cinq est passé sur le billard, c’est vous dire l’ampleur. Les publicités abondent, dans le métro, la rue et sur les devantures de magasins. Toutes veulent se ressembler, atteindre un idéal à la limite du flippant.

182481890_0

Barbie est donc une icône, une vraie.

L’engouement est de taille et la Corée est aujourd’hui le premier pays au monde en terme de chirurgie esthétique. Le tourisme de chirurgie commence alors et certaines cliniques vont même jusqu’à faire office d’hôtels pour accueillir les touristes venues de l’Asie entière avec ce même but.

Certains hôpitaux délivrent même un « certificat de chirurgie esthétique » afin de permettre aux étrangères de retourner dans leur pays, bien qu’elles soient devenues méconnaissables sur leurs passeports suite à l’opération.

Du coup j’ai commencé un petit défi, dans le métro j’essaye de trouver quelle partie a été refaite… Je vous tiens au courant au prochain épisode !