Stagiaires, tremblez, l’ONU arrive pour vous.

ONU

Manifestation à Genève, l’ONU dans l’œil de mire des stagiaires

Trouver un stage n’est jamais chose facile. Après l’envoi de centaines de lettres de motivation, vous recevez, si vous êtes chanceux, une réponse, mais encore faut-il que vous soyez payés.
Si on ne compte plus le nombre d’entreprises qui pratiquent ce genre de politiques, (raclement de gorge, 3 fois, de type « hum hum hum« ) on ne peut rester impassible quant au fait que l’ONU, l’organisation qui défend les droits de l’homme joue aussi dans cette cour. 

Faut-il en rire ou en pleurer? Aucun des deux, il faut se battre. OUI.
Cet évènement fait naturellement écho au scandale qu’avait fait l’incroyable article de Madame Figaro sur les « Stagiaires Roi« . Au risque de décevoir Madame, avant d’être Roi, le stagiaire est d’abord mendiant.

Impensable donc, qu’une organisation mondiale telle que l’ONU n’accorde pas de rémunération à tous ses stagiaires. Leur explication tangible est d’autant plus effroyable.

Contactés par 20minutes, ils se justifient [nous offrons] « la possibilité à des étudiants diplômés d’améliorer leurs connaissances sur l’ONU. Ceci est une expérience inestimable qui permettra d’aider ces stagiaires dans leur future carrière« .

À LIRE :   Cet été, la Gare du Nord se transforme en discothèque
ONU

« Une expérience inestimable » croyez moi, cette expérience est tout à fait estimable -d’un point de vu financier. Si ce n’est pas un problème pour un stagiaire dont les parents ont des revenus suffisants pour subvenir à leurs besoins, dans la majorité des cas, ce n’est pas le cas. Ainsi, le stagiaire doit alterner travail et stage – si c’est possible – ou, simplement, refuser « l’offre ».

Pour tenter de mettre en lumière la situation que connaissent les stagiaires, quelques centaines d’étudiants sont aller manifester à Genève, le jour de la fête du travail. Plus de 400 personnes étaient annoncées sur l’événement Facebook, finalement, la pluie battante n’en n’aurait fait manifester qu’une centaine.

Le mouvement « Pay You Interns » , qui nous viens directement des Etats Unis arrive donc en force en France. Et, au vu de la place actuelle des stagiaires dans le monde du travail, il risque de s’étendre. Il était temps !