ROCKETBOOK, le premier carnet connecté… mais pas que.

Rocketbook

Le ROCKETBOOK fait disparaitre la frontière entre papier et web

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Il est loin le temps où écrire sur du papier était synonyme d’opposition stricte à l’écriture sur le web. Aujourd’hui, on peut griffonner sur un carnet et retrouver ce dessin sur son cloud en quelques secondes. Connecté à vos comptes Dropbox, Google Docs et Evernote, le principe du Rocketbook est très simple.

Rocketbook

Sur chaque page, 7 rubriques sont disponibles :  vous devez en choisir une, comme pour classer votre document. Une fois que vous avez écris, dessiné, gribouillé sur cette page, il vous suffit de la prendre en photo par le biais d’une application -utilisable sur Apple et Android. En fonction de la rubrique que vous aviez choisie, la photo sera immédiatement redirigée vers le compte en question.

Une fois que votre carnet est rempli, l’histoire ne s’arrête pas, et vous n’avez pas besoin de racheter un carnet. Il vous suffit simplement de le passer 30secondes au micro-ondes (Oui, c’est possible) pour que tout s’efface (à condition d’utiliser les stylos Pilos FriXion). Un carnet infini, réutilisable et donc économique!

Il n’est cependant pas encore disponible, puisqu’en cours de financement sur la plateforme Indiegogo.