Ecrire un e-mail pour s’évader de prison

oz-mail-prison-neil-

Neil Moore s’évade de prison en envoyant un e-mail

Limer les barreaux ou tenter désespérément de creuser un trou pour s’enfuir de prison c’est « has been » ! Maintenant on utilise des méthodes bien plus vicieuses!

Il s’appelle Neil Moore, à 28 ans et nous vient tout droit de Grande-Bretagne. Il a été mis derrière les barreaux de la prison de Wandsworth pour escroquerie. Il aurait arnaqué des investisseurs en se faisant passer pour un conseiller bancaire d’établissement très reconnu. Le tout lui aurait rapporté 1,8 millions de livres soit 2,4 millions d’euros.

Prison

Un genre de Léonardo Di Caprio dans « Arrête-moi si tu peux« , le charme en moins…

prison

Même derrière les barreaux, son imagination déborde. Neil Moore réussi à se procurer un téléphone avec une connexion internet et se crée ainsi une adresse e-mail. Il réussi à imiter les adresses e-mail des officiels en remplaçant simplement les point par des tirets. Grâce à celle-ci il se fait passer pour un greffier et envoie un courriel qui ordonne sa liberté à la Royal Court of Justice de Londres. Le 10 mars 2015 Neil Moore est libéré! Prison

Chez Open Minded on crie au génie! Mais la joie est de courte durée pour lui et pour nous aussi car trois jours après la justice se rend compte de la supercherie. Le procureur devait ce jour-là lui rendre visite afin de lui poser quelques questions mais il découvre une cellule vide.

La méthode utilisé par le britannique porte le doux nom de phishing. Un mot anglais qui vient de « fishing», pêcher, et qui désigne une technique de fraude sur internet.

Le juge en charge du dossier à visiblement été impressionné par le jeune homme en déclarant :« L’affaire démontre l’extraordinaire fourberie, créativité et inventivité du détenu de 28 ans ».

Neil Moore finira par se rendre quelques jours plus tard. Bien que le juge soit frappé par le génie du prisonnier, il n’est pas certain que sa peine soit réduite. Il sera jugé le 20 avril prochain.