Don’t Kill Mia, la nouvelle campagne tirée de Pulp Fiction

mia

Qui veut sauver Mia de l’overdose?

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Amsterdam est la capitale européenne de la marijuana et on était assez naïfs pour penser que les autres drogues n’avaient pas leur place au bord du canal et des vitrines rouges. Bien sûr, on s’est trompé et dans les rues sombres d’Amsterdam, des dealers de fortune vendent de l’héroïne déguisée en cocaïne à des jeunes filles innocentes.

À LIRE :   Le Tokyo Robot Restaurant : Interdit aux epileptiques

Pour un rail de bonheur, elles meurent dans une overdose de drogue comme on en voit que dans les films de Tarantino.…et c’est précisément grâce à son chef d’oeuvre Pulp Fiction qu’une campagne anti-drogue à Amsterdam a été lancée.

dont kill mia

, un groupe de créatifs et de technologistes, ont imaginé une campagne de sensibilisation pour prévenir des dangers de la drogue baptisée Don’t Kill Mia, en référence à l’héroïne de Pulp Fiction – magnifiquement interprétée par Uma Thurman.

Sous la forme d’un site Internet, Don’t Kill Mia diffuse l’une des scènes cultes du film dans laquelle l’héroïne est victime d’une overdose après s’être beaucoup trop repoudré le nez tout au long de la soirée.

John Travolta – et ses acolytes de fortune- fait tout le travail mais à la fin de l’extrait, c’est à toi de sauver Mia en plantant la seringue correctement pour faire battre son cœur à nouveau.

Du génie marketing sous fond de Tarantino, on ne peut que dire OUI. 

A tester d’urgence.

blancheneige
Publicités