El Caminito del Rey, la passerelle la plus dangereuse d’Espagne réouvre

El-Caminito-Del-Rey

El Caminito del Rey, dans les hauteurs espagnoles du danger

 

El Caminito del rey, littéralement « Le chemin du Roi », est aujourd’hui un sentier dédié aux randonneurs passionnés de sensation forte et autres amateurs du vide. Un lieu insolite à flancs de montagne, construit en 1901 pour – à la base – accéder à un barrage, creusé dans la roche et suspendu pas des rails de béton armé.

Il a été laissé à l’abandon et s’est dégradé à tel point que le gouvernement espagnol à décider d’y interdire l’accès en 2001 pour des raisons de sécurité.

caminito-del-rey-broken

Les randonneurs avides de sensations fortes s’y donnent rendez-vous depuis des années pour une ascension extrême de 3 kilomètres.

Somptueux et à la fois fatal…

caminito-rey-canyon-somptueux

caminito-del-rey-fatal

La fermeture du site survient après la mort de plusieurs randonneurs qui s’y sont aventurés. Fermé en 2001, l’amende s’élève à 5000 euros et la passerelle se voit inculpée pour violation de domicile pour quiconque qui tenterait  l’ascension – la tache étant plus difficile que jamais.

Le gouvernement espagnol et d’Andalousie ont décidé de débuter des rénovations qui se chiffrent à 2,5 millions d’euros et qui va transformer l’ensemble du passage pour le rendre beaucoup plus sûr et l’ouvrir à un tourisme régulier. Malheureusement, le projet de rénovation a été stoppé par la crise économique rencontrée en Espagne.

 

C’est seulement à partir 2011, que la marche a réellement été l’objet d’importantes rénovations. Selon le rapport officiel de la région d’Andalousie, les lacunes du chemin ont été comblées avec une clôture de sureté qui assure une sécurité aux randonneurs marchant à plus de 100 mètres du sol. Le béton vieillissant sera remplacé par des lattes de bois et panneaux de verre. Voilà qui est plus rassurant.

caminito-del-rey-end

Pour les randonneurs expérimentés comme Matthew KARSTEN, qui a eu le courage (et la chance de ne pas y laisser sa vie) de gravir « le chemin du Roi », les travaux de reconstruction représentent la perte de l’esprit aventureux de la montagne. Ces derniers se sont promis d’atteindre le sommet une nouvelle fois, mais en contournant les barrières de sécurité. Une sorte de hors-piste à l’espagnol et on ne garantit pas que ce soit une bonne idée. 

caminito-del-rey-balance