The Oldest Game,la prostitution en jeu video

The oldest game prison

The Oldest Game,  le jeu vidéo sur le métier de prostituée !

Si on vous dit qu’on va vous parler d’un jeu dans lequel vous allez pouvoir jouer avec trois personnages différents dans des parties différentes d’un même pays, vous pourriez très bien tomber dans le panneau en nous disant : GTA V. Vous auriez tort. Puisque aujourd’hui nous allons vous parler de The Oldest Game. Un jeu qui parle de prostitution, un peu comme GTA, mais d’une manière un peu plus sérieuse cette fois.

Le jeu vidéo cultive lui aussi son lot de grand n’importe quoi. Entre les jeux de simulation qui vous faisaient endosser la peau d’un fermier, celle d’un agent d’entretien ou même celui de dirigeant politique (Merci le Joueur du Grenier)… On pensait avoir tout vu jusqu’à ce qu’on tombe sur ce drôle de jeu nommé The Oldest Game. Il ne s’agit pas du plus vieux jeu du monde, comme son nom pourrait l’indiquer, mais plutôt d’un jeu sur le plus vieux métier du monde : la prostitution.

The Oldest game, prostitution

Crée par une équipe de chercheuses de l’Université Concordia, au Canada, The Oldest Game vous propose d’incarner trois jeunes prostituées dans 3 régions différentes du Canada. Ce jeu a été développé peu après que le Parlement canadien adopte de nouvelles lois anti prostitution, provoquant de nombreux débats au pays du sirop d’érable.

Ce jeu a pour vocation de sensibiliser les citoyens aux effets de cette loi sur les « sex workers » comme on les nomme dans le jeu, et de vivre leur quotidien, comme par exemple évaluer la dangerosité d’un client, interagir avec d’autres prostituées, signaler ou pas sa présence au réceptionniste lors d’un rendez-vous…

The Oldest game affiche

Le jeu The Oldest Game est disponible dès fin février sut le site officiel du jeu. Avis au amateurs des scènes de sexe dans GTA, rhabillez-vous!  Ici, la prostitution est abordée de manière plus sérieuse, et le niveau d’interaction entre les personnages- et les graphismes tout court- sont loin de ceux proposés dans la franchise de Rockstar, mais bien plus au niveau de votre vieux jeu Pokémon rouge, sur Gameboy.

A ce rythme, pourquoi pas imaginer bientôt des jeux adaptés de la même manière sur le quotidien d’un djihadiste, de DSK, ou de tout autre personnage que nous aimerions tant comprendre ?