Nicolas Damiens déshabille Tokyo

tokyo-no-ads-pub-nicolas-damiens

Nicolas Damiens enlève la publicité du paysage de Tokyo

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

tokyo-no-ads-pub-nicolas-damiens

Nicolas Damiens est un directeur artistique passionné par la ville de Tokyo qu’il a pris en photo de nombreuses fois. Evidemment il ne s’est pas contenté de prendre en photo la rue en noir et blanc – ce serait plutôt chiant on ne vous en parlerait pas. Nicolas Damiens a modifié ces photos pour en retirer les publicités et quand on voit le résultat de son projet, on se dit que Tokyo sans les pubs… C’est plus Tokyo.

À LIRE :   Quand les pubs se mettent en mouvement
tokyo-no-ads-pub-nicolas-damiens

En y réfléchissant bien, je crois qu’on en veut à la publicité en ce moment : on vous parlait récemment de Jordan Seiler qui, pour dénoncer la tonne d’information et de publicité dans New-York avait décidé de les supprimer au profit de l’art avec son opération Public Ad Campaign. Une fois encore, un artiste décide de les effacer au profit du « calme visuel » qu’il souhaite montrer. En effet, la ville de Tokyo paraît alors moins agressive dans ces GIFs : les panneaux deviennent blanc et semblent être porteurs de lumières.

Avec Tokyo no ads, l’artiste nous prouve l’omniprésence de la publicité dans notre quotidien.

tokyo-no-ads-pub-nicolas-damiens