Les amis de tes amis sont forcément sur Wealcome

wealcome

-« Mais siiiiiiiiii JP, on l’avait rencontré chez Marcel, le cousin de Pauline, ça te dit rien ? »

L’application Wealcome vient juste de voir le jour sur la Toile et on est loin du classique bouche à oreille de nos ancêtres – qui nous manque tant. A défaut de prôner l’amour 2.0 comme pléthore avant eux, elle défend l’amitié made in Internet, sponsorisé par Facebook (qui d’autre ?) Le principe est simple, Wealcome te met en relation avec les amis de tes amis de tes amis de tes amis Facebook pour élargir ton cercle de copains et faire de ta vie sociale une réussite virtuelle – mais pas que.

Entre proposition de sorties des uns, invitations des autres et tes propres idées que tu peux soumettre sur l’application, Wealcome se veut ton nouvel allié pour faire des rencontres qui ne se finiront ni dans ton lit ni en fiasco amoureux – on ne peut être contre le principe… sauf que, il y a autre chose que Facebook dans la vie et les amis de tes amis pour sortir de ta routine. Là, on s’y perd littéralement , la preuve.

Dimanche soir, tu t’ennuies et tu te ferais bien un petit ciné dans ton quartier. T’as jamais été doué pour la solitude mais après avoir ameuté tes potes, ton cousin Richard et même ton voisin que tu tolères malgré l’odeur, tu es destiné à passer le dimanche soir, alone. Débrouillard et légèrement accro à la vie 2.0, tu te retrouves vite sur la dernière nouveauté en matière de sorties impromptues : Wealcome.

Ce que tu n’avais pas prévu , c’est que Wealcome est en fait une immense communauté Facebook qui regroupe grâce à un algorithme que je ne t’expliquerai pas les amis de tes amis sur ce réseau social qui fait partie de ta vie depuis beaucoup trop longtemps maintenant.

À LIRE :   VOODOO ARTISTS BOOKING présente TALE OF US & BAIKAL
facebook amis

 

Ainsi, c’est au détour d’un scrollage rapide que tu tombes sur ton ex – pourtant supprimée, bloquée et signalée pour indécence outrageuse – qui propose une partie de tennis. Tu sais plus que tout au monde qu’elle est incapable de toucher une balle donc tu te marres et tu te dis que tous les moyens sont bons pour draguer de nos jours.

Tu continues ton petit tour, tu tombes sur Benjamin qui propose un ciné. Là,tu te dis « BINGO, ma soirée est sauvée » puis tu réalises que Benji c’est un ami d’un ami à ton ex beau-frère sur Facebook et comme on connaît désormais la soeur hystérique, tu rebrousses chemin, vite.

Jamais deux sans trois : quand tu tombes sur Vincent qui propose d’aller voir American Sniper dans une heure, tu commences à te dire que cette application va changer ta vie…puis tu regardes de plus près et il te dit quelque chose avec ces lunettes, ce Vincent.

Après une fouille intensive dans les tréfonds de ta mémoire, tu te rappelles de lui, bourré comme jamais à essayer de convaincre la terre entière que DSK n’est pas un goujat avec des arguments que t’oses à peine dire à voix haute. L’alcool n’excusant pas tout, tu next le gentil Vincent aux idées arrêtées et tu te dis que finir seul, c’est mieux que mal accompagné par l’ami d’un de tes amis Facebook à qui tu n’as jamais rien demandé, au fond.

Tu en arrives à la conclusion que Facebook est devenu une secte où tu n’as clairement pas ta place, un monde à part entière… mais un monde beaucoup trop petit. Pour autant, tu retenteras ta chance, mais pas un dimanche soir et encore moins pour une partie de tennis.
perdus sur facebook

 

Publicités