Focus sur le concept Dishcrawl : un repas… dans trois restaurants !

dishcrawl

Amateurs de bonne bouffe, c’est pour vous.

Les Etats-Unis ont toujours eu une longueur d’avance sur nous. Ce n’est pas une légende ni même la punchline du prof d’Histoire désabusé, c’est la stricte triste vérité. La preuve en est avec le nouveau concept qui fait fureur en France depuis quelques mois mais qui a 15 ans de vie aux States  : le dishcrawl – ou l’art de manger un repas dans trois restaurants différents, au cours de la même soirée, of course.

C’est une américaine, Tracy Lee qui a lancé l’idée du repas dans trois établissements différents et les américains ont tout de suite adopté son concept. En France, c’est à Lille et à Lyon que le dishcrawl a trouvé le succès. Une fois par semaine – malgré quelques réticences- plusieurs restaurateurs lillois et lyonnais bloquent une partie de leur restaurant pour le dishcrawl : dans le premier restaurant, on déguste l’entrée puis dans le deuxième, le plat principal dans le deuxième et le dessert dans le troisième – une sorte de marathon culinaire combiné en une soirée, avec une marche digestive entre chaque restaurant… Ca tente qui ?

À LIRE :   Ton nouveau spot hivernal se trouve à la Serre Stalingrad !
dishcrawl f

L’importation du dishcrawl en France, on la doit à trois étudiantes qui lancent leur entreprise en 2013 : 1.2.3 dinner. Pour elles, c’est l’occasion de sortir de la routine lors d’une soirée atypique, de découvrir de nouveaux restaurants mais aussi d’avoir une nouvelle approche culturelle de la ville où se déroule le dishcrawl. Et puis, marcher une dizaine de minutes entre chaque plat est une très bonne manière de digérer – et donc de mieux manger, non ?

Pour chaque événement de dishcrawl, une soixantaine de personnes peuvent participer et  il vous faut débourser 22 euros – une aubaine pour nous, fauchés, étudiants, chômeurs, dépensiers, de se faire plaisir sans se ruiner – et de bien manger, trois fois.

Pour les foodies en herbe, c’est aussi l’occasion de se rencontrer, d’échanger au tour d’une bonne bouffe et Dieu sait que ce n’est pas négligeable. Ne reste plus qu’à attendre quelques semaines que le dishcrawl s’invite à Paris – et partout ailleurs !

dishcrawl 4
Publicités