Comment j’ai retourné Internet pour pas être seul à la Saint Valentin

st valentin

A la Saint Valentin, elle m’a pris la main…

Depuis toujours, la Saint Valentin est la hantise des célibataires. C’est la soirée des amoureux par excellence, sponsorisée par Cupidon et les boîtes de chocolats en forme de cœur. Personne n’a envie de rester seul(e) ce soir-là, tellement la tradition est forte et insistante – qui assume réellement de passer la Saint -Valentin tout seul avec ces chats devant un énième épisode de Big Bang Theory ? A part, Bridget Jones – et Susan Boyle – personne.

L’année dernière, tu as pourtant vécu cette douloureuse épreuve du dîner en tête à tête avec toi même en ce 14 février et tu t’es fait la promesse solennelle de ne plus jamais être seul à nouveau pour cette soirée kitschissime à souhait, cette putain de « fête commerciale » – plus belle punchline du célibataire depuis la création de la Saint Valentin, en 1946.

bridget jones saint valentin

Depuis, tu cherches. T’es même devenu expert-chercheur en l’amour 2.0 mais pour le moment, tu trouves pas grand chose… et la date fatidique approche. Au cours de l’année, t’as bien réussi à ramener deux ou trois copines dans ton pieu – mais Cupidon n’était pas avec toi même si la flèche de l’amour a frôlé ton coeur, à chaque fois.

Alors plutôt que de remettre ton destin et ta vie amoureuse dans les bras d’un ange à l’arc mal orienté, tu t’es dit que t’allais faire comme la plupart des jeunes d’aujourd’hui et tester les sites et applications de rencontres. T’es pas contre le principe, l’amour pour toi c’est pas vital et puis si ça peut se négocier, c’est pas plus mal.

J-3 . Tu commences par Adopteunmec, la base de la base – leur fiabilité n’est plus à prouver. Désormais, on connaît tous quelqu’un qui a rencontré son mec / sa meuf sur ce supermarché de l’amour virtuel et qui est marié, heureux, avec enfants, pavillon et Scénic.

Tu choisis une photo de toi, air mystérieux mais regard qui en dit long – le combo gagnant. Puis, tu attends que le charme opère. D’ordinaire, t’es un mec patient, pas énervé par la vie mais tu n’as résolument pas le temps d’attendre donc tu passes à l’attaque… avec Marie. Brune, 23 ans,  » aime les chats et la french manucure » . Bon, tu préfères les blondes et t’es allergique à ces putains de chats qui pullulent sur la Toile mais t’as pas le temps de jouer aux difficiles quand il te reste moins de trois jours pour trouver la femme de ta nuit du 14.

Le courant passe bien – elle a pas inventé la poudre mais elle est gentille. Après une petite heure de discussion chiante à mourir malgré tout, tu te lances :  » t’as un truc de prévu samedi ? »  – Samedi… Ah mais c’est la Saint- Valentin ! On fait une contre-soirée avec mes copines ! »

… Toi aussi, t’avais pensé à boycotter cette soirée qui te pourrit ta vie chaque année avec tes potes mais eux avait investi dans une petite amie pendant cette période cruciale du lycée tu passais le plus clair de ton temps sur WOW. Une putain d’histoire d’amour, ça aussi mais personne peut le comprendre.

saint valentin

Après quelques autres tentatives sur Adopteunmec, t’as bien senti que c’était pas fait pour toi les courses dans le rayon de l’amour Internet… et t’avais basculé sur Tinder.

Avant ça, t’avais essayé les outsiders du genre – High There, pour les fumeurs de weed mais t’as jamais fumé de ta vie – l’asthme, cette saloperie- puis Louise, pour les fans de musique mais personne n’avait répondu à l’appel de Slipknot et de Michel Sardou, étrangement.

J-2 Tinder. On ne parle pas assez souvent du pouvoir de la géo-localisation sur cette application ô combien utilisée par tous les jeunes de France et d’ailleurs. Du coup, toi, paumé à Jouy -en-Josas, tu trouves pas beaucoup de filles prêtes à t’ouvrir leur coeur. C’est pas grave, tu te déplaces – Gare du RER B, voilà qui devrait t’aider.

Il est 16 h quand tu as ton premier match, t’es aussi ému que le jour où t’as fini le 90 ème niveau de WOW. Elle s’apelle Julie, blonde, 18 ans. Un peu jeune mais bon, vous allez pas vous marier. C’est à toi d’aller lui parler et le moment crucial de la phrase d’approche arrive. Tu cherches un truc un peu plus cool que « Coucou, tu veux voir ma b… ? »  légèrement has been même si tu as toujours adoré cette formule, secrètement.

Et puis, tu t’es souvenu de ton but ultime des deux jours qui te restent et c’est pas le moment de passer par 4 chemins. Alors, t’es rentré dans le vif du sujet, avec humour :  » Salut Julie, est- ce que toi aussi, tu penses que la Saint Valentin, c’est une fête purement commerciale ? »

T’as envoyé cette sublime phrase d’approche aux quatre matches que t’as eu… Ce fut un échec. Cuisant.

Dérouté, désespéré et seul au monde dans ta recherche amoureuse, tu te rabats sur la dernière application à la mode, ta dernière chance avant samedi : Happn.

Même problème de géo-localisation, les filles qui traînent à  Jouy-en- Josas sont en nombre très limité. Alors, cette fois-ci, tu te donnes les moyens de réussir : PARIS.

Jamais tu n’auras vu autant de profils de petites bebom défiler sur ton portable, tu es aux anges – tu sens que la roue tourne. Tu crushes, une fois, deux fois. Tu tentes une approche plus classique et sans pointe d’humour, tu discutes mais rien ne se passe, nothing’s happen. AH AH AH.

Puis, au dernier tour de scrollage que tu t’octroies , tu tombes sur THE ONE, celle dans les chansons d’amour de Sam Smith.

cupidon

Cupidon est à nouveau dans ton camp, le crush est instantané et tu es bien décidé à ne pas laisser filer cette princesse en détresse. L’humour n’a pas marché, la version classique non plus alors tu tentes le tout pour le tout, le romantisme ou tu finiras seul devant The Voice, à baver devant Jenifer et sa robe d’écolière en cuir :  » Salut Apolline, je me suis inscrit sur Happn et sur toutes ces autres applications tue l’amour pour trouver ma Valentine de 2015. Je n’ai vu que ta photo mal pixellisée mais je sais déjà que tu es faite pour moi et je ne demande qu’à t’en convaincre, autour d’un dîner aux chandelles à Jouy en Josas, en ce 14 février. Qui sait si notre premier repas sera à l’image de notre amour ?

D’ordinaire, n’importe quelle fille censée ne donnerait pas suite à un message d’amour transit et au comble de la maladresse comme celui-ci mais Apolline, tout aussi désespérée – et fan de WOW- a su déceler entre ces lignes, l’âme d’un aventurier virtuel au grand coeur... Elle a dit OUI.

Plusieurs morales sont à tirer de cette histoire d’amour pittoresque : Tinder est has-been, Happn peut vous sauver la mise et le romantisme n’est pas mort. Vive le romantisme.

pizza saint valentin