Les solutions russes à la crise !

russes

Les drôles de propositions des dirigeants russes face à la crise.

Les russes vont mal. Une économie défaillante, une inflation préoccupante, baisse des prix du pétrole…. Pas facile de vivre en russie ces derniers temps. Au lieu de noyer leur chagrin dans l’alcool, certains dirigeants russes ont proposé tout un tas de réforme pour permettre aux russes de survivre dans cette période de crise. Certains auraient mieux fait de se mettre à la vodka.

 russes

On aurait pu croire à une information sortie tout droit du gorafi, et pourtant en vérifiant et revérifiant bien qu’on ne s’était pas fait avoir, celle-ci a bien été mise en ligne par l’AFP. Alors que la mère patrie se retrouve depuis peu dans une situation économique plus que désastreuse, les dirigeants soviétiques ont décidé qu’il faudrait tout simplement se serrer la ceinture.

Leurs solutions ? Manger moins, a tout d’abord expliqué le député Ilya Gaffner (voir la photo ci-dessous)  à une vieille dame n’ayant plus d’argent pour acheter du sucre a son fils handicapé. Rapidement sommé de présenter ses excuses publiquement, et très certainement refroidi par toutes ces polémiques, Ilya Gaffner à laissé d’autres dirigeants s’emparer de la question. C’est ici qu’intervient Igor Tchernichiev , à la tête du Comité des politiques sociales russes, afin de secourir les femmes russes en manque de rouge à lèvres. A celles-ci, il leur propose de remplacer le rouge à lèvre par de la betterave : « C’est naturel, et les produit chimiques ne pénètreront pas dans leurs corps » argumente-t-il.

Russes

Autres solutions, proposées par le charmant Igor, concernant les femmes encore une fois, le port de culottes Made in Russia. « Nos femmes seront plus jolie dans de la lingerie fabriquée à Moscou qu’en France. » (Arnaud Montebourg a dû apprécier) Tonne encore celui-ci, alors qu’une loi interdisant les femmes de porter des culottes en dentelles existe déjà depuis l’année dernière en Russie, pour cause d’hygiène (les femmes française seraient donc d’une saleté préoccupante).

On ne sait pas quel sera le prochain projet de loi censé faciliter la vie du peuple russe durant la crise, mais quelque chose nous dit qu’il sortira de l’ordinaire. Après tout 80% des russes seraient encore prêt à revoter pour Vladimir Poutine. Décidément, ils sont fous ces russes.