L’envoûtante Jennifer Cardini et sa douce techno

https://www.opnminded.com/non-classe/14-01-2015/jennifer-cardini-techno-yoyo-38912

Jennifer Cardini vous attend le 12 février au Yoyo pour vous faire bouger

 

Inspirée par quelques grands noms de la scène électro d’hier et d’aujourd’hui (et certainement de demain) comme Derrick May, Laurent Garnier ou Aphex Twin, Jennifer Cardini décide de se mettre à la musique à son tour et de passer derrière les platines dans les années 90, influencée par des sons pop, rock, new wave.

 

Jennifer cardini portrait

Et grand bien lui en a pris tant celle qui aujourd’hui est considérée comme l’une des pionnières des sons tech-house brutes et dépouillés venant de Berlin à Paris a commencé son ascension d’une manière fulgurante après avoir quitté la côte d’azur et son sud est natal pour rejoindre la capitale en 1998. D’abord résidente dans le très influent club lesbien Pulp à son arrivée sur Paris puis au Rex, celle qui a fêté ses 40 ans l’année dernière continue aujourd’hui encore d’y jouer fréquemment dans le cadre de la résidence Correspondant et de distiller de la bonne musique.

Les soirées Correspondant, résidences de Jennifer Cardini lui ont permis de se faire un nom hors de nos frontières et se faire remarquer avec sa musique aux influences très larges allant de la new wave à l’indie en passant par la techno toujours avec une douceur qui lui est propre.

Ces résidences lui ont permis en 2011 de créer son propre label, qu’elle nommera assez logiquement Correspondant, grâce auquel elle pourra véhiculer sa vision de la musique et de la techno, vision encore une fois très douce et mélodieuse. On y retrouve des artistes de la trempe de Nhar, Andre Bratten ou Red Axes qui gagneraient à être plus connus.

 

C’est donc sans surprise que l’on retrouve aujourd’hui la dj installée à Cologne et signée sur Kompakt tant le label et cette ville reflètent la musique et l’état d’esprit de la native de Monaco. Des gens plus ouverts, une ville plus calme et verte, un éclectisme musical très important et une scène musicale forte puisque de grands noms ont résidé dans cette ville comme la chanteuse allemande Nico qui a collaboré avec The Velvet Underground mais Cologne c’est aussi une référence de la musique électronique et de la techno en particulier avec l’implantation du très célèbre label Kompakt qui compte dans ses rangs de véritables artistes : Gregor Schwellenbach, Robag Wruhme, Matias Aguayo ou bien sûr celui qui a fondé le label il y a plus de 15 ans, Michael Mayer.

À LIRE :   Des nouveautés estampillées David Bowie

 

Pour preuve de la reconnaissance qu’elle reçoit, elle a été invitée par le défunt Trouw a mixer pendant plus de 3 heures à quelques jours seulement de la fermeture du mythique club néerlandais, son set a regroupé tout ce que la dj sait faire de mieux.

 

 https://www.opnminded.com/non-classe/14-01-2015/jennifer-cardini-techno-yoyo-38912

Preuve de son éclectisme, en marge de ses activités de dj, Jennifer Cardini a également travaillé pendant 15 ans comme sound designer pour les défilés de marques de mode.

 

Jennifer Cardini nous a gratifiés d’une bonne nouvelle, puisqu’elle a récemment annoncé qu’un nouvel EP est en préparation avec son acolyte David Shaw dans le cadre de leur association Cardini & Shaw.

Deuxième bonne nouvelle puisque vous pourrez découvrir ou redécouvrir l’univers de Jennifer Cardini et par la même occasion vous déhancher toute la nuit sur sa musique inimitable, l’occasion vous est donnée le jeudi 12 février au Yoyo à Paris en compagnie du collectif de fous furieux, adepte de fêtes déjantées qu’est La Mamie’s et de Solal Reyes du tout nouveau label Antichambre, pour une soirée que vous n’oublierez pas de sitôt.