Internet, ton univers impitoyable

Carte censure internet

Internet, vive la liberté ?

A l’heure où les fondateurs de Google, Yahoo et compagnie se font la guerre afin d’ « offrir » Internet aux populations les plus « défavorisées » via satellites, Open Minded est revenu sur ces zones dépourvues de connexion -parfois plus proches que vous ne le pensez -et sur ce qu’apporterait Internet aux populations qui ne l’ont pas encore.

Tous les jours, tu passes des heures, partagé ente ton téléphone et ton ordi, à lire des infos, connes ou non, à commenter des statuts débiles sur Facebook ou à regarder des vidéos totalement inutiles sur Youtube, avant de finalement aller regarder qui est le recordman du monde qui fait des pompes sur des œufs crus.

Une « chance » que 4, 3 milliards d’êtres humain sur la planète n’ont pas. Pas de clip de Kanye West, ni de Vine de Jérôme Jarre pour toutes ces âmes perdues – et pas forcement au fin fond de l’Amazonie. Certains français vivent même cette situation, comme le montre cet édifiant témoignage d’ardennais privés d’internet, raconté par rue 89.

Ardennes sisi représente !

Vient donc la question légitime du «mais quelles sont les régions non concernée par Internet ? ». Elles se situent principalement en Afrique, en Amérique du Sud, et en Asie, dans le centre de la Russie, et à l’ouest de la Chine.

Plus qu’un problème de financement, cette situation s’explique par la géographie de ces régions,  difficile à équiper en câbles, ce qui, comme vous pourrez l’imaginer complique l’installation d’une connexion internet. Voilà pourquoi depuis plusieurs semaines, les fondateurs de google, Yahoo et autres, se livrent une guerre déchaînée afin de conquérir l’espace:  dans le but « d’offrir » à toutes ces personnes, une connexion à Internet. Offrir est un grand mot puisque on imagine bien que cette guerre n’est pas purement le reflet des sentiments humanistes de ces milliardaires, mais simplement un moyen pour eux de gagner des parts de marché considérables à long terme.

À LIRE :   Projet Jacquard : Google et Levis imaginent des vêtements connectés

Patron space X

Mais une question persiste : Internet veut-il obligatoirement dire information ? Pas nécessairement. Prendre comme exemple la Chine où les réseaux sociaux sont inaccessibles, et où la surveillance et la censure du gouvernement sont omniprésentes. On retrouve le même phénomène à Cuba où la connexion Internet est hors de prix, et la surveillance du gouvernement tout aussi stricte.

Que dire de pays comme la Corée du nord, où même certains pays d’Afrique, comme la République démocratique du Congo, qui a coupé la semaine dernière l’internet pour éviter une rébellion de grande ampleur. Ces pays ne sont pas des modèles de démocraties, on vous l’accorde, mais cela ne change pas le problème, les récentes lois prises afin de renforcer le contrôle anti-terroriste en France, qui réduit un peu plus encore notre liberté sur le web, le prouve. Cette problématique montre surtout que ce sont les autorités qui ont le contrôle du web, et que celui-ci est constamment surveillé. BIG BROTHER IS WATCHING YOU.

Internet est donc loin d ‘être l’ Eldorado de liberté, d’expression et d’information, que l’on peut imaginer. Mais bon, on va pas s’en plaindre non plus, on se rappelle d’ailleurs que sans lui, Open Minded ne serait pas là aujourd’hui.

Ballons google espace