Il a mangé le dernier Big Mac d’Islande.

Youtube Follow Openminded

Big mac d'Islande

La fabuleuse histoire du mangeur de Big Mac périmé !

Depuis plusieurs jours, les internautes se partagent cette histoire folle, celle du dernier Big Mac d’Islande, soigneusement conservé par un habitant bien intentionné depuis 2009, date du retrait de McDonald de ce cher pays. 

Kevin est un jeune adolescent de 16 ans. Comme des millions d’adolescents, Kevin a été embrigadé de force dans un voyage touristique, avec ses parents, dans un pays dont il se foutait royalement, et qu’il n’aurait même pas pu vous situer sur une carte : l’Islande. Une aventure qui sentait bon le VVF, les visites touristiques interminables, les noms imprononçables et les films français en bois avec Danny Boon sur le fameux volcan entré en éruption en 2012 (On ne vous mettra pas le nom, vous vous y perdriez) qu’on passerait aux passagers dans l’avion. Il avait songé à rester en cours, mais s’était résigné…

…il aurait mieux fait. Ca faisait quatre jours maintenant qu’il était arrivé dans ce pays glacial, dont 3 passés à faire la gueule. C’est le 4ème jour que ses ennuis avaient commencé, alors que ses parents l’avaient forcé à les accompagner à une stupide balade dans le magnifique parc de  Heiðmörk, afin de pouvoir admirer ce lieu de verdure, et surtout pique-niquer au bord du lac Ellíðavatn.

Big Mac

Déjà que la balade en forêt par -15°C, après un réveil à 7 heures du matin, n’avait pas fait plaisir à Kevin, il avait décidé d’aller fumer son joint.

Seul petit problème, Kévin n’a pas vu le temps passer, trop occupé à planer dans les herbes islandaises.Le groupe était reparti sans lui. Une situation qui ne l’avait pas plus gêné que ça au départ…avant bien sûr que la nuit ne commence à tomber. Errant au hasard dans le parc, il aperçut un chalet et il décida d’y passer la nuit, se disant qu’il retrouverait la ville la plus proche le lendemain, se nourrissant de baies ou de champignons le matin venu.

Seulement, le petit Kevin était loin d’être un Mac Gyver en herbe, et ses plans ne se déroulèrent pas comme prévu. Deuxième soirée au Chalet. Ses parents le retrouveraient tôt ou tard se disait-il.

Au matin du 6ème jour, son sauveur arriva. Un grand, brun-Hermann, mon ami ! -taillé comme un bûcheron. Après une conversation plus que compliqué en anglais, il avait compris que l’homme pouvait l’amener dans le bar d’un ami, situé dans le centre -ville : la-bas il pourrait appeler le VVF et prévenir ses parents. C’est ainsi que Kevin était arrivé dans la charmante ville de Reyjavik. Une fois son histoire racontée, les deux hommes s’étaient absentés dans l’arrière-cuisine du bar  afin de trouver un téléphone, et un annuaire – Internet, en Islande, ils connaissent pas.

Big Mac

Seul au bar, il avait alors aperçu le Graal – un putain de menu Big Mac- gentiment posé sur le comptoir. « Si on m’avait dit qu’il y avait des Mcdo en Islande, je me serai renseigné direct » avait-il pensé. Une poignée de frite et un croc dans le burger plus tard, Kevin avait tout lâché sur le comptoir, ce qui fit revenir les deux hommes. A leurs têtes, il crut d’abord que c’était le vomi, qui les avaient interloqué. C’est seulement après qu’il avait compris que c’était le burger presque englouti, le vrai problème. « Vous devriez demander à ce qu’ils vous remboursent, il est dégueulasse votre Mc Do, ils vous ont refiler de la bouffe périmée on dirait » s’indigne-t-il !

A ces mots, il avait, sans comprendre pourquoi, été jeté à la porte par le gérant, qui hurlait des mots dans sa drôle de langue. « Quel batard, tout ca pour un Big Mac périmé, tous des radins les islandais » avait pesté Kevin avant de se diriger vers ce qui semblait être le centre ville.

Après 2km, quelle ne fut pas sa joie de revoir ses parents et le bus du VVF, parti visité la capitale de l’Islande, et toutes ses merveilles. A la fin de son séjour, on lui avait appris que les journaux nationaux ne parlait que de cette tragique nouvelle : Un étranger aurait détruit l’une des 7 merveilles Islandaise, le dernier Hamburger vendu dans un Mcdonald en Islande, en 2009.

Aucune photo du « profanateur » n’avait filtré dans le presse, Kevin était soulagé mais terrifié d’être reconnu par des islandais un peu trop patriotes. Pendant les deux jours restants de son périple, Kevin s’est imaginé les pire scénarios – est-ce qu’on peut aller en prison pour un burger périmé en Islande ?

Kevin n’aura jamais la réponse à sa question et il s’est fait le serment de ne plus jamais retourner ni en Islande ni dans un McDo… de sa vie.

big mac