Les conflits juridiques dans le monde du rap.

cours justice

Les conflits juridiques, ça les connait !

Le monde du rap est impitoyable. On ne va pas vous l’apprendre, même entre amis, on peut parfois se faire des coups bas. Et si ça ne se règle pas toujours à base de fusillade bien violente en pleine rue, certains rappeurs ou producteurs plus avisés se présentent face aux juges, histoire de se faire encore plus de maille. Retour sur les conflits juridiques qui ont ébranlé les stars de la scène Hip-Hop ces dernières années.

 conflit juridique

Dr dre. Les cours de justice n’ont plus de secret pour Dr Dre. Le « premier rappeur milliardaire de l’histoire « , n’entend pas voir son portefeuille s’alléger, et, par conséquent, il ne laisse rien passer. Même à son ancien label Death row records, auquel il a réclamé près de 3 millions d’euros l’année dernière. Plus récemment, c’est lui qui a été accusé par Monster LCC. La firme américaine spécialisée dans le matériel audio, a réclamé il y a quelques semaines plusieurs millions d’euros. Le patron de Monster, Noel Lee, affirme que Beats a écarté de manière indélicate et frauduleuse sa firme, afin de la remplacer par le fabricant HTC. Entre-temps, Dre avait quand même l’intention de poursuivre les fabricants de faux casques beats, principalement Chinois. Un procès qui pourrait lui rapporter plusieurs milliards d’euros.

conflit juridique

Tyga. Alors qu’il devait prochainement sortir son album The Gold Album: 18th Dynasty,  Tyga a annoncé sur son compte twitter qu’il devrait repousser la sortie prochaine de celui-ci en raison d’un désaccord avec sa maison de disque, Cash Money. Irrité le rappeur a aussi laissé entendre qu’il pourrait faire fuité son prochain album auprès de ses fans. Le plus drôle dans cette histoire, c’est que, d’après TMZ, Tyga serait poursuivi par ses anciens managers, C&J management, ceux-ci reprochant au rappeur de s’être débarrasser d’eux sans compensation financière, Tyga leur devant tout, d’après eux. Un procès qui ne fait pas rire l’intéressé, ce dernier pourrait en effet lui coûter 4 millions d’euros.

conflit juridique

Suge Knight. Dans l’histoire du rap, Suge Knight est l’une des figures les plus violentes, et les plus ambiguës (il est soupçonné des meurtres de 2Pac, et de The Notorious B.I.G). Cet ancien joueur de football américain devenu producteur de musique, en co-fondant le label Death row records avec Dr Dre, a maqué la fameuse guerre East coast/West coast des années 90. Au sein de ce label, des noms célèbres comme 2pac, Snoop Dogg ou Nate Dogg. Mais la gestion de Death row records est souvent pointée du doigt. Ainsi, en 1996 on estime que Suge Knight doit environ 100 millions de dollars de droits d’auteur à 2Pac. Malheureusement, la mort  tragique du chanteur ne lui permettra pas de réclamer ces droits.

Lil wayne bitch !

Lil wayne. C’est une histoire pleine de rebondissement qui se déroule, publiquement du moins, depuis décembre 2014. Lil wayne, qui vient tout juste de sortir sa nouvelle mixtape Sorry 4 the wait 2, est clairement en désaccord avec son producteur Birdman ainsi qu’avec la maison de disque Cash Money (encore eux ! ). Après que ces derniers aient refusé de laisser partir Lil Wayne, une véritable prise d’otage, le rappeur a décidé de poursuivre son manager, Birdman afin de pouvoir se libérer de ses services, et aussi de son label. Dans un premier temps on pensait que le rappeur réclamerait 8 milions de dollar, ce chiffre énorme étant en fait la somme qui aurait du lui être versée lors de la sortie de son album Tha Carte V, projet qui lui tient à cœur depuis longtemps, et que l’artiste n’aurait pas pu sortir à cause de son label. Finalement, Birdman devra peut être payer l’extravagante somme de 51 milions !  Lil Wayne réclamerait aussi les droits sur tout les artistes de Young Money, dont font partie Drake et Nicki Minaj.

Kanye west bound 2

Kanye West. L’artiste à l’habitude des accusations de plagiat, lui qui utilise souvent les samples d’artistes plus ou mois connus pour les refaire à sa sauce (en témoigne Stronger reprise de la chanson des Daft Punk par Kanye West). Seulement, les méthodes de Kanye West  ne plaisent pas à tout le monde. Après avoir été accusé de plagiat par Richard James, le mari de Kim Kardashian s’est vu  de nouveau attaqué sur son morceau Bound 2 (qui a occasionné un superbe détournement par le duo Seth rogen/James Franco ). En effet Kanye est accusé de plagier la chanson des Ponderosa twins plus one, Bound . Ricky Spicer, un des membres du groupe, a en effet déclaré que Kanye West aurait utilisé leurs chansons sans leurs demander leur avis auparavant. Affaire à suivre.

conflit juridique

Eminem. Rap God, le single d’Eminem qui l’a fait entrer dans le livre des records (1560 mots en une seul chanson) n’a pas fait disjoncter tout le monde. En effet Eminem est accusé de plagiat par le collectif Hot Stylz, un groupe de rappeurs issus de Chicago. Eminem aurait en effet repris 25 seconde de leur titre Lookin’boy (A part de 2:15 dans Rap God). Ces derniers réclament 8 millions de dollars au rappeur de Détroit. Ça fait cher la seconde.