Silk Road Reloaded (ré)investit le dark web !

silk road

Silk Road est invincible

Haut les coeurs jeunes malfaiteurs de la Toile : Silk Road is back ! Le site le plus célèbre du dark web vient de ré-ouvrir sous le nom ô combien révélateur de Silk Road Reloaded.

Après une première fermeture en octobre 2013, le site a su renaître de ces cendres sous l’aile d’un nouveau fondateur – Blake Benthall- le mois suivant. Sur la page d’accueil, on pouvait lire un doux message à l’attention du FBI : « Le FBI a mis deux ans pour faire ce qu’ils ont fait. […] Mais il n’a obtenu que quatre semaines de silence. »

mdma silk road

 

Puis, c’est de nouveau le drame pour les 150 000 utilisateurs du site : Blake Benthall est arrêté par le FBI. Un agent avait réussi à s’infiltrer dans l’équipe de maintenance de Silk Road et c’est grâce à lui que les trafics en tout genre du site ont été révélés au grand jour. Le petit manège de Blake Benthall générait plus de 800 000 dollars par mois et il s’octroyait un salaire mensuel de 40 000 euros. Pas de passage par la case départ pour le fondateur mais un passage inévitable par la case prison.

Les adeptes de Silk Road pleuraient à chaudes larmes – le site proposait drogues en tout genre, faux papiers et armes bien réelles, une aubaine à quelques clics de la réalité.

Depuis le 11 janvier 2015 , Silk Road Reloaded est apparu sur la Toile comme le digne successeur du site le plus controversé du web… et compte bien durer plus longtemps que les deux versions précédentes à grands coups de faux billets, d’outils de piratage et de drogues, of course.

arme silk road

Désormais, le site n’est plus hébergé sur TOR – l’un des réseaux du dark web- mais sur un autre réseau baptisé I2P qui brouille les messages des utilisateurs du site pour un anonymat total et qui efface l’adresse IP de ces toxicos/terroristes/faussaires en herbe. Bon, quand on sait que TOR était censé être anonyme et intraçable par les autorités, on est en proie au doute mais que le meilleur le gagne. L’Histoire nous le dira.

À LIRE :   Le Chili envahi par des pilules d'ecstasy Minions

La vraie différence de cette nouvelle version de Silk Road reste pour autant la monnaie d’échange. Plus de bitcoins, la monnaie virtuelle la plus célèbre mais des Anoncoins, des Dogecoins, des Litecoins… bref, des monnaies qui n’existent nulle part ailleurs et seuls les geeks les plus avertis connaissent réellement la valeur de cette argent 2.0.

Seulement deux mois après la fermeture de la deuxième version, on souhaiterait presque une longue vie à Silk Road Reloaded pour la prouesse technique que ça demande. On pense aussi bien fort au tout premier fondateur de Silk Road, Ross Ulbricht dont le procès vient tout juste de débuter en ce mois de janvier si joyeux.