Le Festival I Love Techno annulé

i love techno

I (don’t) Love Techno (anymore)

Ô tristesse, Ô désespoir pour les milliers de  fans de techno prêts à se déchaîner comme jamais samedi soir au festival I Love Techno de Montpellier : c’est annulé.

Déjà accrochés aux grilles du Parc d’Exposition de Pérols, les 35 000 fans venus des quatre coins de l’Europe ont dû faire demi tour, direction le centre-ville de Montpellier pour aller noyer leur chagrin dans l’alcool.

Si le festival I Love Techno a été annulé, c’est  parce que la Commission de Sécurité a rendu un avis défavorable à sa maintenue quelques heures avant l’ouverture des portes. En cause ? Un système d’alarme inadapté mais surtout un nombre insuffisant de sorties de secours. Des détails pour certains mais certainement pas pour le Maire de Pérols, totalement responsable en cas de problèmes si le festival avait lieu.

annulation i love techno

Alors, contre tout attente, le Maire a pris « un arrêté d’interdiction » pour se couvrir pénalement… en laissant les organisateurs sur le carreau et plus de 30 000 personnes, inconsolables : « Ça fait trois ans que l’on fait ça dans ces halls, il n’y a jamais eu de souci, cette année on a doublé les effectifs d’agents de sécurité, de médecins, on a fait tout ce que l’on pouvait… Et on nous a fait croire qu’il n’y aurait pas de souci…  C’est un échec total. »

La première année, le festival I Love Techno avait rassemblé 15 000 personnes, puis 27 000 l’année d’après. Cette année, c’est 35 000, l’un des plus grands rassemblements de musique électronique d’Europe et le lieu n’est plus adapté.

Le Maire et les organisateurs avaient peur des représailles dans la nuit de samedi à dimanche mais tout s’est bien passé : les participants sont partis faire la fête ailleurs sur de la techno tout aussi bonne puisque quelques Djs du Festival ont élu domicile dans des discothèques du coin à la dernière minute à l’image des artistes du label Hungry – WORAKLS, N’TO, JOACHIM Pastor & Efix – se sont produits au Break Club.

Tous les participants seront remboursés et de notre côté, on prie pour que le festival I Love Techno renaisse de ses cendres, l’année prochaine, à Montpellier…ou ailleurs.

i love techno montpellier