Vivametrica a créé une boite noire qui prédit votre état de santé

vivametrica-sante-objet-connecte

Un bracelet-santé, le nouvel objet connecté qui vous dit si vous êtes malade.

Avec l’évolution des techniques et des recherches, l’évolution de la technologie est en pleine expansion. Les objets connectés pleuvent et se retrouvent à tous les poignets. Si vous n’êtes pas déjà équipés d’une montre connectée à votre portable et que vous n’avez pas déjà prévu d’acheter la bracelet connecté Trak, vous êtes HAS BEEN (eh ouais, ça fait mal).

vivametrica-sante-objet-connecte
vivametrica-sante-objet-connecte

Aujourd’hui l’évolution de la technologie pourrait bien prendre part à l’évolution humaine ! Et oui, on vient de créer un bracelet connecté qui va prédire votre état de santé. Plus besoin de vous sentir malade, le bracelet créé par la société Vivametrica le fait pour vous ! Grâce à un algorithme sûrement-très-compliqué, il est capable de prouver scientifiquement et de manière mathématique (rien que ça) que vous êtes malade (mieux que le thermomètre) !

A l’origine de la création de cet algorithme et de la commercialisation de ce bracelet, la société VIVAMETRICA qui nous explique – et nous en avions bien besoin : « Nous créons des algorithmes utilisant les données de capteurs biométriques et appliquons des analyses fondées sur la recherche pour mesurer et prédire l’état de santé. »

vivametrica-sante-objet-connecte
vivametrica-sante-objet-connecte

Ce bracelet pourrait être utilisé à des fins judiciaires. Récemment au Canada, une femme a été victime d’un accident de voiture quelques années auparavant. Incapable de travailler, elle demande des indemnisations au près de la justice – non mais ! Son avocat fait appel a cette société et lui fait porter pendant quelques temps ce bracelet hyper hype. Les données récoltées ont constituées une preuve déterminante pour justifier que son état de santé avait été dégradé par rapport à la normale.

vivametrica-sante-objet-connecte

Dans l’ancien temps, on faisait appel à un médecin ultra-hyper-qualifié – le meilleur était celui qui écrivait le plus mal – qui effectuait une visite puis des observations médicales sur le patient. Aujourd’hui, ces données informatiques pourraient primer dans le jugement d’un procès.

Alors cet algorithme (rappelons-le, très compliqué)  devrait décider pour nous de notre sort ? Cette société extérieure à la justice a toutes les cartes en mains pour modifier les résultats ou même faire une erreur dans les calculs (1+1= 2 ; vous pensez que c’est plus compliqué ?)

vivametrica-sante-objet-connecte
vivametrica-sante-objet-connecte

Si on pousse un peu (et on aime bien ça), finalement ce serait un algorithme qui rendrait la justice à la place d’un juge, et la justice deviendrait complètement automatisée dans ce genre de cas. On a toujours eu peur que les robots prennent le contrôle du monde, est-ce que ce ne serait pas en train d’arriver ? Une justice devenue robotisée, ça fait un peu bader.

Alors, nous l’innovation on est pour, mais bon là on a plus l’impression que ça dénature complètement l’essence humaine, avec sa complexité et ses particularités individuelles ? Peut-on nous quantifier, nous schématiser, nous calculer ?

vivametrica-sante-objet-connecte
vivametrica-sante-objet-connecte

Cette innovation pourrait malgré tout être un grand pas dans l’avenir de la médecine et detecté des maladies dont nous n’avons même pas encore idée, mais c’est important d’y mettre des limites et de savoir véritablement où on met les pieds (on l’aime bien  notre médecin traitant après tout).