Global Drug Survey : viens savoir où t’en es avec la drogue.

drogue

Ce week-end, tu vas réfléchir à deux fois avant de te la coller.

Pour pouvoir te parler du Global Drug Survey, ce questionnaire plus que complet sur le pourquoi du comment tu te drogues dans la vie, j’ai dû y répondre. Je suis une petite joueuse, je ne fume que des joints parce que je pense comme Bob Marley que ça rend terriblement heureux et  je ne prends rien d’autre sauf si c’est servi sur un plateau, les jours où j’ai envie de noyer mon chagrin dans quelque chose de fort.

Pourtant, j’ai dû répondre à des dizaines de questions -parce que j’ai fait le test honnêtement- sur ma consommation d’alcool à ma consommation de tabac… et de drogues en tout genre.

assiette

Le questionnaire est en entonnoir. D’abord, on te demande si tu bois, si tu fumes, si tu te drogues. Puis, on te demande ce que tu bois, ce que tu prends, à quelle fréquence – pour juger si tu es plus ou moins un alcoolo, un junkie ou un toxico de la première heure- et quel âge tu avais la première fois que tu t’es retrouvé avec un verre de sky à la main ou un joint entre les lèvres.

Ensuite, le Global Drug Survey t’interroge sur tes classiques aka ta consommation de cannabis. Si tu le fumes, si t’utilises une pipe ou si tu te fais des douilles qui t’assomment. Puis, sur tes penchants pour la coke, pour la MD ou encore pour les champis et le LSD.

Enfin, l’enquête te demande si t’as déjà volé du Valium, du Xanax ou n’importe quel autre anti-dépresseur puissant dans la pharmacie de ta mère/de ta tante/de ta voisine et si tu kiffes souvent aller respirer de l’essence, de la peinture ou du pétrole dans ton garage.

drugs

Ca ne s’arrête jamais – on vous demande aussi si vous êtes noir, gay, punk… mais je vous laisse découvrir la fin du quiz par vous même et LA question ultime, celle qui pue le cliché à des kilomètres que vous ne pouvez résolument pas manquer.

Bien évidemment puisque la plupart d’entre nous a un coeur et une conscience, à  force de cocher des cases sur ta consommation de drogues et d’alcool en tout genre, tu finis pas te poser la question inévitable : est-ce que je bois trop ? Est-ce que je fume/tape/me pique trop ? Possible. Est-ce que je suis jeune et que j’y penserai plus tard ? Possible, aussi.

Au fait, plus tu as testé toutes ces choses dans la vie, plus tu vas répondre à des questions qui finiront par te faire mal à la tête alors un conseil : tu peux garder quelques unes de tes expériences, secrètes. 

A ton tour : https://www.globaldrugsurvey.com/

Bon courage.

global drug survey