Focus sur le street artiste Hopare

Hopare-paris-18eme

Zoom sur l’univers linéaire et coloré du street artiste Hopare

Alexandre Monteiro alias Hopare est un jeune street artiste de 25 ans d’origine portugaise. Vous avez sans doute déjà vu ses œuvres que ce soit dans la capitale ou ailleurs, dont le style abstrait et graphique est reconnaissable parmi bien d’autres.

Hopare-maison-de-quartier-nelson-mandela Hopare-collage-Lisbonne

Artiste globe-trotter, Hopare trouve son influence dans les villes, la nature, les lieux qu’il traverse de Lisbonne à Hongkong en passant par Tahiti. Toujours accompagné de son appareil photo, il capture le monde qui l’entoure pour le réinterpréter à sa manière. Découpage, collage et peinture, sur mur ou sur toile, le street artiste touche à tout. Mais son premier amour reste le tag dans la rue, qu’il commence avant même de s’intéresser au dessin.

Hopare-place-toata-tahiti Hopare-un-reve-a-paris

Pour la majorité des portraits qu’il place dans ses graffitis, Hopare s’inspire des personnes qu’il rencontre au fil de ses voyages. Il retranscrit leur comportement et leur émotions à travers des peintures colorées, vaporeuses et aériennes, et des lignes souples et précises.

Hopare-hongkong Hopare-biarritz

Hopare s’est forgé un vrai univers et une vraie signature visuelle. Lignes qui s’entrecroisent, barres parallèles, cette technique linéaire et cette recherche permanente du trait parfait, lui vient d’un travail antérieur dans une société de conception de stand d’architecture d’intérieur. Autre point qui permet de reconnaître son travail, le street artiste s’est créé un logo pour en quelque sorte signer ses œuvres. A partir de la lettre O, Hopare a travaillé sur un graphisme circulaire qui a aboutit à une sorte de mandala avec des pointes qu’on retrouve dans toutes ses œuvres urbaines.

Hopare-soldats-du-monde

 

Hopare-piscine-privée

Il faut savoir que Alexandre Monteiro privilégie la spontanéité et que malgré la technique et la recherche qui ressortent de ses œuvres, la majorité des peintures murales du street artiste sont des improvisations. On ne retrouve pas son univers coloré que sur les murs gris des villes puisqu’il travaille aussi sur toile. Il a d’ailleurs été mis à l’honneur à l’occasion de bon nombre d’expositions y compris au Louvre !

Hopare-cergy