The magical and psychedelic world of Larry Carlson

larry-carlson-The-Master-Jaguar

Le petit monde psyché de Larry Carlson. Welcome in Wonderland !

Salvador Dali, obligé tu connais. Une fine moustache noire, des œuvres avec des montres flasques et des éléphants aux pattes super fines et sa célèbre phrase « Hummm j’adore le chocolat ». S’il y a des incultes, allez direct vous pendre. Parce que si vous ne connaissez pas Dali, vous ne pourrez pas apprécier le travail de Larry Carlson à sa juste valeur. Prépares toi bien car ce qui suis relève du mystique sauce champi.

Oui cet Américain a l’air complètement perdu dans un trip Alice au Pays des Merveilles version non censurée. Certes il y a des visuels sympas mais il n’empêche que tu es bien plus réceptif à ce genre d’œuvres d’art après une soirée entres potes. On ne te dira pas ouvertement qu’il faut en fait se mettre bien pour adhérer un minimum à l’univers de cet artiste complètement cheper.

Wings-of-Sun-digital-photography

Considéré comme le « Dali du siècle d’après », (d’où la nécessité de savoir qui est Dali, bordel de merde, on vous l’a dit !) Larry Carlson est un pionnier. Et oui, dès 1997, monsieur se lançait dans l’art expérimental et touchait déjà les touches du clavier que tu réclamais encore une nouvelle peluche.

Cet amoureux de la nature touche à tout. Non content de porter la casquette d’artiste, il fallait qu’il fasse aussi de la photographie, la réalisation de films, des collages, de l’art digital, des animations, du « text » et  des « videos » art ainsi que de la composition de tracks. Le tout à sa sauce bien évidemment.

Journey-into-the- Cosmos

Résumer son travail en un seul mot est une tâche presque impossible tellement son univers est vaste. Il est très facile de s’y perdre donc ne vous éloignez pas trop. Car on ne sait pas si vous avez remarqué mais il y a quand même un petit quelque chose de réel à quoi se rattacher : les backgrounds photo de mère nature. Ok, on vous l’accorde de temps en temps il n’y en a pas, tout simplement parce que l’on se trouve dans un des rêves de l’artiste. Ahah ça se complique ! Non mais pour avoir une telle accumulation de choses sans queue ni tête, il fallait bien que ça sorte de quelque part. Et bien voilà, ce qu’on est en train de zieutter à l’instant, ce sont les visions et, on imagine quelques, cauchemars de ce Dali du numérique.

Surréalisme, univers psychédéliques et mysticisme : voilà comment décrire ce visionnaire qui s’amuse à nous la mettre à l’envers en déformant nos perceptions du réel.