Utilisateurs coquins de Snapchats, fuyez !

snapchat

Après Jennifer Lawrence, c’est peut-être toi qu’on va voir à poil sur la Toile.

Les utilisateurs coquins de Snapchat ont du souci à se faire. Des hackers mal intentionnés ont-encore- piraté Snapchat pour dévoiler au grand jour plus de 100 000 photos d’anonymes, nus. Jusque là, ce genre de piratage aléatoire et anonyme pour combler les envies du dimanche de ces pros du HTML n’ont jamais touché personne. Les célébrités, c’est plus intéressant, ça fait plus de clics pour leur égo, à ces gentils soldats surentraînés d’Internet. Et puis, on a déjà Jennifer Lawrence et Kim Kardashian à poil partout sur la Toile, qui voudrait aller mater quelqu’un d’autre?

Le vrai problème, cette fois, c’est que ces pirates ont franchi la limite de la déconnade. Ils ont publiés les fameuses photos sur 4chan-définitivement le site le plus souillé de la planète et les fans de ce site s’en sont emparés. Ils vont désormais créer un moteur de recherche qui devrait voir le jour incessamment sous peu et qui permettra à n’importe quelle personne aux tendances vicieuses, voyeuses et perverses de rechercher ces fameuses photos de nues qu’on devine très artistiques grâce au nom d’utilisateur.

Notre amour propre risque d’être mis à mal mais la moitié des utilisateurs de Snapchat ayant entre 13 et 17 ans, on pense à eux avant tout et au caractère sexuel de leurs photos qui pourraient être dévoilées et vite associées à de la pédophilie.

Jennifer Lawrence

Là , c’est le moment de relativiser, il y a une chance sur 1 millions que tu fasses partie des 100 000 personnes dont le compte a été piraté. Et puis, tu te rappelles ce jour où il y avait aussi une chance sur un milliard que tu croises ton ex sur ce quai du métro à l’autre bout de la ville, précisément au moment où tu embrasses ta nouvelle conquête et pourtant, c’est bel et bien arrivé, quand même.

Alors, maintenant tu essayes de te remémorer toutes les photos sexy que tu as envoyé via Snapchat, persuadé qu’elles allaient s’auto-détruire puisque c’est le principe même de cette application que tu viens juste de supprimer par peur des représailles.

Le voilà, le vrai fond du problème : Snapchat nous a menti depuis le début et nous nous sommes tous jetés dans la gueule du loup sans le savoir. Dans les conditions générales de l’application que je n’ai pas lu, il n’y a jamais marqué qu’en cas de piratage par des internautes bien plus confirmés que moi, les photos peuvent finalement ressusciter.

snap save

Pour nous rassurer, Snapchat signe et persiste à dire que ces serveurs n’ont pas été piratés et que ce sont des applications tierces comme Snapsave– pour conserver ces snaps justement- qui auraient été victimes du bourreau qui rêvait de faire partie des Anonymous. Est-ce que ça veut dire que si on utilisait pas ces applications tierces, notre dignité est saine et sauve ?

Pour le savoir, il ne reste plus qu’à attendre que ce moteur de recherche de la honte soit mis en route et prier, prier très fort le Dieu des Internets pour que ces pirates ne t’aient pas jugé assez sexy pour t’exposer dans ton plus simple appareil, au monde entier.