Tautochronos : quand Michel Lamoller fossilise ses modèles

Michel-Lamoller-tautochronos-00

Michel Lamoller illustre le changement perpétuel dans sa série de photographie « Tautochronos »

Dans sa série de photos « Tautochronos », Michel Lamoller transforme ses modèles en les camouflant dans le paysage ou en montrant les changements que traversent leurs corps.

Michel-Lamoller-tautochronos-03

Michel Lamoller est un photographe allemand de 30 ans, dont la technique de travail et pour le moins unique et ingénieuse. Élève aux Beaux-arts, stagiaire chez Magnum, et globe-trotter dès son plus jeune âge, on peut dire qu’il a eut un parcours plutôt élogieux. Aujourd’hui les œuvres de Michel Lamoller sont exposées internationalement.

Michel-Lamoller-tautochronos-02

Depuis son enfance, il observe les transformations que subit le paysage de la Forêt Noire dans laquelle il grandit, ses structures et sa lumière. A l’âge de 15 ans, Michel Lamoller tombe amoureux du dessin puis de la photographie en noir et blanc. Très jeune son père lui apprend à travailler dans une chambre noire, et c’est à partir de ce moment qu’il prend goût à la photographie. Avec le temps, il développe une technique de travail sculpturale et expérimentale.

Michel-Lamoller-tautochronos-04

Dans la série « Tautochronos », Michel Lamoller combine photographie et technique de découpage. Il prends plusieurs clichés d’un même lieu à différents moments, puis découpe les photographies au scalpel. Il superpose ensuite les images de manière à obtenir des sortes de sculptures qu’il photographie à nouveau. Ce jeu avec l’espace et les volumes donnent un résultat bluffant. Les modèles ont l’air d’être en pleine transformation et se fondent dans le décor.

Michel-Lamoller-tautochronos-05

Le nom de cette série de photographie n’as pas été choisi au hasard. « Tauto » signifie « combinaison » et « chronos » désigne le temps. C’est exactement ce qu’a souhaité faire le Michel Lamoller, qui combine les moments dans un même lieu et de cette façon arrête le temps. Le photographe allemand illustre les changements perpétuels que subissent une personne, son évolution jusqu’à la fossilisation comme sur cette photo d’une femme qui se fond dans l’arbre.

Michel-Lamoller-tautochronos-01