En montagne avec Robert Bösch, l’homme à la photo

boschh

Robert Bösch livre des photos incroyables, que dis-je, époustouflantes, de cent hommes partis escalader les Alpes.

Je n’avais encore jamais pensé à devenir alpiniste avant d’avoir vu les photos vraiment surréalistes de Robert Bösch mais je suis réellement entrain de considérer cette option-je viens de taper sur Google « montagne où il fait chaud » pour débuter ma carrière.

En général, les photos d’alpinistes qui gravissent les montagnes comme on remonte la rue Rivoli, ça ne parle qu’aux initiés mais Robert Bösch a su amener quelque chose de plus à cette série de clichés dans les Alpes : de l’exceptionnel, du sensationnel mais surtout de la mise en scène qui donne tellement envie de faire partie des 100 personnes partis gravir l’arête de Hörnli du Cervin. En rouge et noir, ils ont exilés leurs peurs et ils sont allés plus loin que cette montagne de douleur pour des clichés à couper le souffle.

Jakob Schubert

Armés de lumières rouges, ces alpinistes sont des personnages à part entière de cette ascension presque inédite et le résultat est bluffant : il livre des clichés pris à la tombée de la nuit qui finissent de nous réconcilier avec la montagne et l’art de la photographie, pour toujours. Car Robert Bösch, c’est aussi la preuve que Photoshop peut aller se rhabiller : les hommes et la nature n’ont définitivement pas besoin de lui.

C’est l’entreprise Suisse Mammut qui a organisé cette expédition hors norme pour célébrer le 150e anniversaire de l’ascension de ce spot dans les Alpes par Edward Whymper, un alpiniste britannique dont la réputation n’est plus à faire.

Chez Open Minded, on est vraiment tombé amoureux de cette série de clichés, de ces alpinistes au goût du risque et de Robert Bösch. Ca nous a rappelé ces hommes perchés à 2400 mètres d’altitude dans leur hamac. On a eu un gros coup de coeur pour la photo où les 100 alpinistes recréent la carte du monde dans la neige, main dans la main.

bert  bobo  bobob

boschhh

 robert bosch

boschhhh  rob

On vous laisse admirer ces photos prise dans l’arête du Cervin et aller voir le reste du travail de Robert Bösch sur son site personnel.