Quand la musique et le street art rencontrent les parapluies d’Hong-Kong

Umbrellas-Hong-Kong

Les parapluies d’Hong-Kong, mis à l’honneur grâce à la musique et au street art.

Tristement utilisés comme un accessoire pour se défendre des gaz lacrymogènes et des gaz au poivre des forces de polices, les parapluies d’Hong-Kong sont devenus le symbole de la manifestation pro-démocrate, renommée  » la Révolution des parapluies » par les médias du monde entier. Les manifestants armés de masques chirurgicaux, de lunettes de plongées et de film plastique pour se protéger, continuent de défiler dans les rues pour réclamer la démission de Leung Chun-ying, le chef de l’exécutif d’Hong Kong.

Au même moment, des militants à l’âme créative ont choisi de décliner ces parapluies en oeuvres de street art et d’apporter de la musique dans les rues de la ville. Une manière différente de protester contre le gouvernement en place et d’apaiser les tensions sans pour autant se rendre, avec l’Art en ligne de mire et l’idée d’un symbole qui doit survivre à l’Histoire.

En cette période noire pour Hong-Kong, des parapluies colorés ont envahi les barrières de sécurité, formant un mur de fortune comme pour montrer que les hongkongais résistent. Dans la même lignée, près des sites de protestations, c’est un arbre de parapluies, construit par les étudiants de la ville qui trône fièrement dans la rue.

parapluie arbre

Plus loin, ce sont des centaines de post-it colorés qui tapissent les murs des bâtiments d’ Hong-Kong ou l’on peut lire- en chinois- les raisons qui poussent les manifestants à descendre dans la rue, se battre contre le gouvernement chinois. Un collectif de médias a également projeté des milliers de mots d’encouragement sur ​​les côtés des buildings pour inspirer les militants sur le terrain, envoyés par des gens venant des quatre coins du monde.

La musique joue aussi un rôle important dans cette manifestation : lundi, un quatuor à cordes s’est installé sur le site de protestation de Causeway Bay pour divertir la foule, en interprétant un titre à grande portée symbolique  » Entendez-vous les gens chanter ? » des Misérables.

C’est grâce aux réseaux sociaux- notamment Twitter- que l’on peut suivre la Révolution des Parapluies qui a lieu à l’autre bout du monde. Des milliers d’Hongkongais postent photos et vidéos de ce qu’il se passent dans leur ville en temps réel avec les hashtag #UmbrellaRevolution ou #UmbrellaMovement. Chez Open Minded, on vous encourage à aller voir, pour suivre voire soutenir ces manifestants, barricadés sous leurs parapluies.

hong kong   hong kong  hong kongg  kong