Urban Outfitters, Abercrombie & Fitch, zara : les campagnes polémiques !

Youtube Follow Openminded

scandale-urban-outfitters

Urban Outfitters fait polémique : focus sur les dernières campagnes choquantes !

Ces derniers temps on aura pu remarquer que les idées fusent  et des éclairs de génies s’abattent sur les responsables de communication de plusieurs grandes marques de prêt à porter. Des idées bien étudiées ou véritable manque de discernement de la part de ces derniers ? Aux vues des polémiques que certaines ont suscité on se dit que certains de ces gars là auraient mieux  fait de décuver chez eux plutôt qu’au bureau, cela aurait évité bien des bévues et des situations gênantes pour les marques en question.

Sans trop de risque à la première place des campagnes de pub et des stratégies commerciales les plus aberrantes on peut citer Abercrombie & Fitch. Comment passer à côtés des polémiques qu’ils enchaînent et collectionnent comme des trophées du meilleur  » buzzer «  de l’année ?

Urban-outfitters-2

Petit rappel : la marque lançait  une nouvelle ligne de vêtements aux proportions étonnantes puisqu’il s’agissait de taille XXXS. Non ce n’était pas destiné à de jeunes fillettes de 8 ans et pourtant bien que la taille xxxs correspond à cet âge, cette collection était bel et bien conçue pour de jeunes femmes. Controverse oblige, A&F déclarera qu’il ne s’agissait que de pantalons et qu’elle n’est plus produite depuis 2012.

scandale-a-f-1
Cependant l’éloge de la maigreur n’est pas une nouvelle venue dans leurs stratégie marketing, les vendeuses, les tailles au delà du 38 inexistantes dans leurs rayons et on pourrait passer du temps à faire la liste des discriminations physiques dont la marque fait preuve. Discrimination en partie assumées par le PDG lui même, Mike Jeffries, il déclarera dans une interview  » Nous ne visons que les gens qui présentent bien et rien d’autre ! Sommes nous exclusifs ? Absolument »

Urban-outfitters-3

Pas étonnant… la photo parle d’elle-même.

Abercrombie & Fitch ne peut pas pour autant se vanter d’être le seul à faire parler de lui car il est suivi de près par l’enseigne American Apparel. On vous en parlez il y a peu de temps, American Apparel  faisait scandale avec sa campagne de publicité affichant de jeunes filles vêtues de  « mini-mini-mini » jupe et comme si cela ne suffisait  pas le lookbook présente ces  dernières dans des positions plus que suggestives laissant entrevoir leurs petites culottes.

Urban-outfitters-4
Cette campagne intitulé Back to school faisait également la promotion de ses t-shirts courts laissant apparaître le nombril. Ces « crop-tops » nommé « Lotita » faisaient référence au célèbre roman de Vladimir Nabokov  racontant les relations amoureuses et sexuelles du narrateur avec une jeune fille de 12 ans. Forcément les parallèles entre les clichés et l’oeuvre ont suscité l’indignation de plusieurs associations de protection de l’enfance.

Urban-outfitters-5

Parce que toutes les marques se doivent de suivre la tendance, c’est au tour de Zara de faire le  » bad buzz «  avec un  t-shirt très mignon, pour enfant,  rayé bleu et blanc et orné d’une croix jaune. Une étoile de sherif à la base, mais il faut reconnaître que l’équipe de designers et de stylistes se sont surpassés sur ce coup là. Alors que pour chacun de nous l’association de l’étoile jaune à six branches et du t-shirt rayé fait échos à la déportation des juifs, cette image là ne leur est absolument pas venu…C’est quand même surprenant

Urban-outfitters-6

Et le petit dernier en date c’est bien sûr le nouveau produit de Urban Outfitters !

Urban-outfitters-7
Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant une petite mise à jour s’impose, tenez vous bien : L’enseigne fait du bruit sur la toile depuis la sortie de leur nouveau Sweat-shirtensanglanté ! Jusqu’ici on pourrait se dire que c’est un choix un peu bizarre sans pour autant être une énormité. Un poil de mauvais goût mais il ne faut pas croire que cela viendrait d’un nouveau Directeur artistique aux tendances satanistes ou gothiques, non. Si ce Sweat crée la controverse c’est parce qu’il s’agit d’un sweat d’université, et encore une fois pas n’importe laquelle, on peut lire dessus «  Kent State University » ! Ceci fait directement référence au drame de l’Université de Kent : en 1970, quatre étudiants qui manifestaient avaient été abattus sur le campus par la Garde nationale.  la marque à déclaré dans un communiqué de presse que « Cela n’a jamais été [leur] intention de faire allusion aux événements tragiques qui ont eu lieu à Kent State en 1970 et [ ils sont ] extrêmement tristes que cet article ait été perçu ainsi »

Urban-outfitters-8
Certes l’événement date, mais ce serait une très grosse coïncidence si ce n’était pas intentionnelle, ou-bien est-ce révélateur des lacunes des styliste sur l’histoire de leurs propres pays  ?

Quoiqu’il en soit, on se demande à juste titre si les marques ne sont pas prêtes à tout et n’importe quoi pour vendre malgré les dangers qu’impliquent les contenus déplacés pour leur image. On remarquera que toutes se rétractes en se défendant avec la meilleure mauvaise foi possible.
Coup de publicité inutile pour eux comme pour nous ?