Le street art n’est pas réservé qu’aux hommes, les femmes en imposent aussi !

street-art-femme-miss-van-2

Focus sur 5 femmes artistes du street Art : Lady pink, Miss Van, Kashink et Clare Rojas et Faith 47.

Une fois n’est pas coutume cher lecteur, tu commences à être accroc et à te vanter d’avoir une grosse culture artistique, bonjour (attends au moins d’avoir fini cette article, ça te donnera de la matière pour moucher toute personne voulant te vanner). Nous disions donc apprenti Kandinsky, que le Daily-art a encore frappé. Tu n’es pas au bout de tes surprises et tu es loin d’en avoir terminé, car tu en demanderas toujours plus comme tout bon junkie qui se respecte. Et j’ai ce qu’il te faut pour atteindre l’extase artistique. N’aies pas peur tu vas juste miauler un peu.

Le Street Art est dominé par l’artiste Banksy (ou du moins par l’intérêt médiatique qu’on lui confère). Ses graffitis inondent les villes des quatre coins du monde et est une référence pour le public amateur de l’art urbain. Ses actions sont célèbre car il ne recule devant rien pour assouvir ses pulsions créatrices.  Il a peint en lettres de 2 mètres de haut « We’re bored of fish » dans un enclos de manchot du zoo de Londres ainsi que « I want out. This place is too cold. Keeper smells. Boring, boring, boring. »  dans l’enclos des éléphants du zoo de Bristol. En 2005 il a fait parler de lui avec ses œuvres factices et subversives au Museum of Modern Art de New York, à la Tate Britain, ou au British Museum, œuvres qui pour certaines seront intégrées aux collections permanentes.

street-art-femme-banksy

En revanche, bien que cet artiste soit brillant et audacieux, il semblerait que d’autres aient tout autant de talent, toutefois ceux-ci ne bénéficies pas de la même visibilité ! serait-ce parce que ce sont des femmes ?

Aujourd’hui on s’intéresse à elle et on fera la lumière sur leurs œuvres tout aussi méritantes que celle de Banksy. On commencera ce petit tour d’horizon par Kashink. Basée à Paris, cette artiste dépeint avec récurrence des personnages gros, chevelus et dotées de quatre œils, qui remplissent en général l’intégralité du mur. Ils intriguent et il y a de quoi.
D’où vient son nom ? De certaine bandes dessinées qu’elle avait l’habitude de lire lorsqu’elle été encore enfant.

À LIRE :   SWOON, le street art qui décolle

street-art-femme-kashink

Voici les œuvres d’une artiste française, Miss Van, cette dernière s’est installée à Barcelone pour développer son art. Ses oeuvres son reconnaissables grâce aux sujets représentés, il s’agit le plus souvent de Femmes Fatales séductrices et dangereuses qui ne laisse pas de marbres le regardeur. La plupart des hommes vont être  » naturellement  » attiré par ces femmes déstabilisantes et les femmes, elles s’identifieront dans cette image de femmes émancipées des codes pré-établis par la société. Miss Van interpelle le passant en traitant de ce sujet tout en y apposant sa propre sensibilité plastique.

street-art-femme-miss-van

On quitte maintenant le continent direction San Francisco avec l’artiste  Clare Rojas. Cette dernière s’attaque aux clichés du genre et des conséquences qu’il induit, comme le rôle vis à vis de la société, le tout avec équilibre et douceur.  Elle mélange abstraction et figuration avec justesse et considère cette forme comme quelque chose de plus instinctif.  Bien que le fond de ses graffs soit d’ordre sociologique, il s’agit avant tout de ressenti plus que d’intellectualisme.

street-art-femme-clare-rojas

Nous continuons notre voyage à New York avec Lady Pink.  Née en équateur c’est une artiste précoce ;  à 21 ans elle aura sa première exposition solo. Durant un temps elle fut la seule artiste graffeuse en activité, et c’est avec détermination qu’elle s’impose face à la gente masculine dominante du street art et déclarera :  » Quand des gars vous manquent de respect, vous avez à leurs donner une bonne leçon, sinon il n’auront de cesse de vous marcher dessus !  »

street-art-femme-lady-pink

Faith 47 est une Sud Africaine dont les graffitis sont imprégnés de la spiritualité et de la nature. Semblable à un des illustrations de contes pour enfant, ces grandes peintures murales nous embarquent dans un monde poétique.

street-art-femme-faith