Maciej Dakowicz et ses photos prises au bon moment

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-2

Et dire qu’à dix secondes prêt les photos de Maciej Dakowicz auraient été sans intérêt…

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

La photographie c’est tout un art, savoir saisir un instant en particulier, avoir la bonne luminosité, le bon focal, la bonne vitesse d’obturation… Tant de paramètres qui déterminent la qualité de la photo. Et lorsqu’on est photographe de rue cela est encore accentué. Même à notre petit niveau. C’est régulièrement qu’on se dit en voyant une situation invraisemblable « eh merde si j’avais pris une photo ». La série de photos qui va suivre c’est tout le contraire.

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-3

En effet le photographe Indien, Maciej Dakowicz  a lui le don de sortir son objectif au bon moment, ce qui lui permet de saisir des instants improbables qui font le plus souvent sourire. Alors après de là à dire que ce sont des photos artistiques, il y a une marge. Néanmoins on peut dire qu’il possède un véritable talent. Bon après vous me direz ce n’est pas donner à tout le monde de croiser un type mettant sa tête dans des cervelles ou un chien qui dort sur une pédale. Néanmoins il a su saisir l’occasion car comme dit l’adage : quand on tient la poule, il faut la plumer.
Maciej Dakowicz a pris la plupart des clichés de la série dans son pays natal, en Inde. Il est un spécialiste des photos un peu folles, il n’y a pour ça qu’à parcourir son site internet (que l’on vous invite à découvrir) où l’on trouve par exemple des photos des soirées décadentes de Cardiff.

 Allez mate le boulot de Maciej Dakowicz, ça te consolera de voir les vacances se terminer.

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-12

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-11

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-10

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-9

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-8

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-7

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-6

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-5

Maciej-Dakowicz-photo-improbable-4

Maciej-Dakowicz-photo-improbable