Retour sur le projet hors-normes : Tour Paris 13

La Tour13 - Un projet fou dans le 13è

La Tour Paris 13, la vitrine aux 16 nationalités !

La Tour Paris 13 est un projet qui à l’origne, comme son nom l’indique, prend place dans le 13éme arrondissement de Paris dans une tour destinée à la démolition, et c’est dans le plus grand secret que la galerie Itinerrance en collaboration avec la mairie du 13eme et l’ICF Habitat la Sablière orchestre la plus grande exposition de street art inédite jusqu’à maintenant dans la capitale. C’est entouré de plus d’une centaine d’artistes, venus de part et d’autre du monde, 16 nationalités en tout, que le lieu est investi. En accord avec l’esprit du mouvement du street art, il est accordé à chaque artiste un espace, allant du mur au plafond, comme lieu d’expression. Une exposition véritablement ouvert à tous puisque entièrement organisée de façon non commerciale car de toute façon tout sera réduit en poussière donc rien n’est fait dans le but de  » vendre  » quoi que ce soit.

la-tour-paris-13
Résultat des courses, la Tour Paris 13  s’élève en tant que plus grande exposition collective de Street Art avec ses 4500m² de surface répartis en 9 étages et 36 appartements de 4 à 5 pièces chacun, certains d’entre eux encore meublés.

Tour-Paris-13
Derrière la galerie Itinerrance se trouve un homme qui à su porter avec intérêt le projet. Lui même partage les valeurs du street art et revendique la pratique urbaine de son métier. La galerie est devenu pas à pas un lieu incontournable du street art, on y retrouve au fil des programmations des artistes de renoms et surtout ouvre une fenêtre sur l’international. Avant la Tour Paris 13, on pouvait déjà retrouver hors les murs des parcours de fresques réalisées par des artistes étrangers, , toujours en cohérence avec le street art donc.

La-tour-Paris-13-Street-Art
L’art est dans la rue et métamorphose le quartier tout en initiant le spectateur/piéton aux pratiques contemporaine de l’art.

Tour-Paris-13

Au delà du lieu physique on peut retrouver le projet sous forme digitale à travers un site qui lui est dédié, également sur une application pour tablette. Un documentaire à également était réalisé, disponible sur la blogothèque en coproduction avec France Ô, france tv nouvelles écritures, le mouv et canalstreet.tv afin d’assurer la postérité de cette aventure éphémère.

Salle-de-Bain-La-tour-Paris-13
Seuls les internautes ont eu le pouvoir de sauver les œuvres durant 10 jours après la fermeture physique du lieu, le 1er novembre 2013. C’est aussi ça le street art, un état d’esprit de partage et l’urgence imposée par le caractère éphémère des œuvres.