Avec Vapshot vous allez aspirer l’alcool

vapshot inhaler alcool paille

Vapshot  : boire de l’alcool c’est dépassé, l’inhaler c’est mieux

On connaissez les cigarettes électroniques que l’on peut vapoter, il est désormais possible de faire de même avec de l’alcool. C’est le principe proposé par Vapshot, le concept est de transformer de l’alcool en vapeur puis de le mettre en bouteille et d’absorber les vapeurs obtenues.

Absorber de l’air ? 

Il n’est pas certain que ce concept enchante beaucoup de personnes. Aux Etats-Unis la mode de la vaporisation d’alcool est déjà bien présente mais Vapshot propose d’importer ce concept à domicile. Il faut pour cela choisir un spiritueux et l’injecter dans la machine qui se chargera de le transformer en vapeur. Cette vapeur, ainsi créée, est à inhaler à la paille pour un effet saisissant et immédiatement enivrant. Des médecins relèvent déjà les dangers de ce concept, la quantité d’alcool ingérée n’étant plus palpable et les effets de l’alcool beaucoup plus rapides par ce moyen d’absorption.

Il est également possible de faire des cocktails en mélangeant alcool liquide et alcool en vapeur.

Vapshot parviendra-t-il à vendre du vent ? 

Vu le prix de la machine c’est loin d’être gagné. Si vous voulez acquérir le faiseur de vent comptez 699 dollars (520 euros) pour la version mini, 899 dollars soit 670 euros pour la version en acier inoxydable. Enfin, vous devrez débourser 3 999 dollars, soit près de 3 000 euros si vous souhaitez ouvrir un bar à air et acquérir la version commerciale. Les bouteilles à remplir avec l’alcool vaporiser, quant à elles, sont vendues 9 dollars (6.70 euros) l’unité. Là pour le coup on consommera forcément avec modération. Pour le moment le concept n’est pas disponible en France.

vapshot mini

Si l’on vous dit d’arrêter de boire, vous connaissez désormais la parade : « je ne bois plus, j’inhale ! ». Avec modération tout de même, enfin on ne va pas vous interdire de respirer non plus, c’est le but principal du Vapshot.