TomTom zoom sur la poitrine d’Alexandria Morgan

pub-tomtom-Alexandria-Morgan-runs-

TomTom te fait aimer le running !

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Notre époque est polluée par la publicité. Pour vendre les publicitaires sont prêts à n’importe quoi et l’un de leur élément favori est la femme. Attention pas n’importe quelle femme. Pas Ginette 58 ans, 1m65, 85 kgs qui tiens un PMU dans un village de moins de 500 habitants dans la Creuse. Il faut que cette femme soit belle, d’une certaine taille, assez mince tout en ayant des formes là où il faut (c’est une jolie expression pour dire qu’il faut qu’elle ait des gros boobs et un jolie cul). Mais si vous voulez vraiment attirer l’attention, il y a une solution : dénudez cette jolie demoiselle. Eh oui le machisme est toujours d’actualité au XXIème siècle et fonctionne toujours aussi bien.

La dernière preuve en date est cette pub signée TomTom. Oui oui la marque de GPS. Pour leur prochain projet, le TomTom Runner Cardio qui est une montre qui surveille votre rythme cardiaque. Pour mettre en valeur leur produit, la marque néerlandaise a décidé de mettre en scène une femme qui fait son jogging. Jusque-là tout va bien et cela paraît même logique. Puis après seulement quelques secondes la jolie blonde enlève son gilet pour n’arborer qu’un minuscule soutien-gorge qui évidemment accentue le mouvement des seins de la joggeuse. Evidemment la caméra est concentré sur la poitrine généreuse de la gentille dame. Alors évidemment en tant qu’homme il serait hypocrite de dire que la vision d’Alexandria Morgan (oui elle a un nom quand même) est désagréable. On se demande néanmoins si le ton est ironique ou non. La mise en scène aussi bien visuelle que musicale font clairement penser à une parodie. Les ralentis assez grossiers, les gros plans de pervers ainsi que la musique des Chariots de feu ne laissent pas vraiment de doute… Quoi que. On peut tout de même se poser la question de l’efficacité de cette pub… S’il est vrai que la pub risque de marquer un certaine nombre de mâle, cela les poussera-t-il a acheter la montre TomTom sachant que la pub ne dévoile même pas l’intégralité des fonctionnalités de cette dernière. Et puis on peut se poser la question de la vision de la femme ? Oh et puis merde on est qui pour juger ? On vous laisse vous faire votre propre avis.