Files moi tes gosses et en échange j’te passe mes bonus Candy Crush

trafic-enfants-candy-crush-accros-jeux

Besoin d’un bâton de sorcier ou de vies pour Candy Crush ? No problemo, l’association « Traffic d’enfants » est là pour t’aider à gagner !

Il y a gosses et gosses. Les deux peuvent se vendre mais ça fait sacrément mal. Mal de se séparer de ses bijoux de famille et de sa famille tout court. Mais tu as besoin de cet item magique pour enfin remporter la partie sur ce ****** de jeu qui t’a rendu accro à la manette et au clavier. Tu te dis que sur un CV ça fera grande impression de mettre tous tes persos de League of Legends. Ou alors ton level est déjà tellement élevé que tu es enfin arrivé au dernier stade: « the Purple in the morning, the blue in the afternoon, the orange in the evening » (pour ceux qui n’ont vu le film qu’en français, c’est une petite rèf à Requiem for a Dream).

réquiem-for-a-crush

Ça fait flipper, hein ? T’as encore rien lu. Les addicts du jeu ce n’est pas nouveau en soit, sauf que là on passe à la vitesse supérieure. Déjà, il ne s’agit plus des jeux de casinos à la James Bond où tu risques ta vie face à des mafiosos. Non, là c’est légèrement pire, tu paries celle des autres pour poursuivre ton ascension de Candy Crush. Quoi je raconte de la merde ?! Même pas vrai ! Lis avant de râler bordel ! Pas plus tard que début juillet un couple de Chinois a vendu leurs deux enfants à des trafiquants pour récupérer du cash et s’offrir des items de jeux.

L’Histoire est tout aussi sordide que ce Coréen/geek/père qui a étouffé son jeune fils parce qu’il pleurait trop fort et que cela le dérangeait pour jouer tranquillement aux jeux vidéo. Désolé de le dire mais les Asiatiques sont de grands malades (pas tous naturellement mais un bon pourcentage) ! Lors d’une interview télévisée, le couple avoue que leurs seules ressources provenant des jeux auxquels le père jouait, ne leur permettaient pas d’entretenir deux gosses. C’est pourquoi ils ont pris la lourde, mais non moins réfléchie, décision de vendre leurs deux petits garçons à des trafiquants d’enfants.

trafiquant-enfants-prison

Le truc c’est que cette pratique touche la Chine (mais pas que) de plein fouet, d’ailleurs plus de 1000 personnes sont concernées chaque année par le trafic d’enfants. Malheureusement, les accros du jeu vidéo sont de plus en plus nombreux à commettre des telles atrocités. On ne va pas relancer le débat « les jeux vidéo violents rendent les joueurs adeptes d’une réalité violente », non, ce qu’on essaie de dire sans énerver les foules, c’est que de plus en plus de gens devenus accros à ces applis et autres jeux en ligne, entrent plus facilement dans une logique complètement déconnectée. Bref, ils se construisent un monde sur le modèle des jeux et essaient de se convaincre que c’est la vraie vie. Sauf que fournir les orphelinats et autres trafics sexuels, ça ne doit pas devenir une tradition familiale dans quelque pays de se soit.

Fort heureusement le couple est à l’heure actuelle en prison et attendant leur jugement. Mais combien d’autres histoires aussi sordides trainent derrière la Play ? Mystère et World of Warcraft

south-park-world-of-warcraft-accros