Branimir Jaredic torture le Noir&Blanc et hante la photo

Branimir-Jaredic-Street-Culture

Personnages cauchemardesques et paysages fantastiques, entre gros bad et extase : Branimir Jaredic

Non ceci n’est pas la suite des cauchemars d’enfants reproduits en photographie. Il s’agit ici de l’œuvre de Branimir Jaredic, un photographe amateur (ça c’est selon lui) d’une trentaine d’années, d’origine Croate aujourd’hui installé en Irlande. Enfin amateur, il a tout de même été exposé au Grand Palais à Paris et à la Saatchi gallery à Londres. Pour un « novice » c’est déjà pas mal.

branimir-jaredic-pont

Sa technique peut paraître floue mais le photographe ne cherche en aucun cas à faire de jolis portraits de paysages. Passé maître dans l’art de la photo manipulation et de l’art digital, son style révèle un mal être propre au photographe. La couleur peu présente dans ses créations, laisse le champ libre au Noir & Blanc qui souvent exprime bien plus que le rouge, jaune et bleu.

jaredic-oeuvre-summers-gone-3

Chacun peut ressentir ça comme il veut mais il n’empêche qu’en général, il se dégage de ces clichés mystiques, un sentiment de solitude. Certains verront dans ses paysages une sensation de tristesse et des personnages fantomatiques torturés. Branimir Jaredic se livre corps et âme dans chacune de ses compositions, d’où ce sentiment de malaise. Car c’est un peu comme si nous plongions au plus profond de ses rêves et cauchemars. C’est beau mais néanmoins perturbant.

branimir-jaredic-she

Quand on lui demande de décrire son travail, le photographe nous prouve qu’il se soucie aussi des autres et notamment de la nature. Certes ces créations lui servent d’exutoire mais elles sont aussi une façon pour lui de rendre hommage à la beauté de la nature et de rappeler la petitesse de l’homme dans notre monde (et tous les autres).

jaredic-branimir-last-days

Fan de Batman depuis son plus jeune âge, cet artiste/photographe a fait de la modestie sa carte maitresse. Se trouvant encore mauvais en dessin, il prévoit d’entrer dans une école d’art pour perfectionner son art. Dire que c’était déjà pas mal, on attend de voir la suite.

branimir-jaredic-photo-art