Le Tour de France 2014 se casse la gueule… et on aime ça

tour-de-france-2014-chutes

Avec ses nombreuses chutes, le Tour de France 2014 ferait presque oublier qu’ils sont tous dopés.

A peine la Coupe du Monde terminée voilà que l’on enchaîne avec le Tour de France. Si l’on tolère les joueurs de ballons ronds, les cyclistes et leurs tenues moulantes c’est une autre histoire. La Grande Boucle évoque forcément des souvenirs. Pas toujours agréables d’ailleurs. Par exemple celui de ton grand-père qui prétexte d’aimer le vélo juste pour pouvoir boire une binouze et faire une sieste tranquille. Parce que franchement hormis le curling existe-il un sport plus chiant ? 3 heures (dans les bon jours) à regarder des mecs pédaler sans qu’il ne se passe rien de très impressionnant.  La preuve France Télévision comble en nous montrant les monuments aux alentours. Comme pour dire que  l’Eglise de Saint-Joseph Les Chevreuses est plus intéressante que la course. Heureusement il y a tout de même UNE chose qui reste sympa avec le Tour de France : les chutes ! Eh oui on a un côté sadique… Que ces messieurs tombent seuls ou accompagnés cela offre toujours des belles images, surtout quand cela se transforme en jeu de quilles. C’est évidemment toujours source de moqueries pour les haters que nous sommes (et nous assumons totalement).

À LIRE :   Les bars tranquilles de Tokyo ou pas

 

Et cette année le moins qu’on puisse dire c’est qu’on est gâté ! Avec 17 abandons et pas des moindres, la cuvée 2014 a totalement répondu à nos attentes. Les favoris n’ont pas été épargnés et c’est peut encore plus jouissif. Sur cette longue liste on retrouve notamment Christopher Froome vainqueur l’an dernier et   Alberto Contador double vainqueur en 2009 et 2007. Tout simplement génial.

 

 

Cette année serait vraiment propice aux chutes en raison principalement de la météo mais aussi du parcours de ce Tour de France 2014. Alors ce qu’on peut souhaiter c’est que la pluie continue (mais pas trop on veut profiter de l’été quand même) et que les routes soient toujours plus sinueuses avec des bonnes routes de pavés. Pour le moment on a le droit a du bon spectacle en espérant encore un ou deux  beaux cartons entre des dizaines de vélos (un strike quoi). Mais attention on veut pas de blessés graves. On est sadique pas méchant. N’empêche avec toutes ces abandons on a peut être une chance d’avoir un gagnant français. Non faut pas déconner et puis de toute manière on en aurait rien à foutre.