G-Star X Pharrell – une collaborabais

pharell-williams-G-star-collection

 

Ecologie sauce G-Star la mauvaise idée de Pharrell Williams !

Les grands couturiers n’ont qu’à bien se tenir. Désormais ce sont les artistes qui ont le vent en poupe dans le monde de la mode, prêtant leurs images aux marques pour faire vendre. En retour les chanteurs peuvent se prendre pour des pseudos stylistes et évidemment arrondir les fins de mois. A croire qu’ils aiment se prendre pour des fashionista car ils sont de plus en plus à se lancer dans le milieu. Dernièrement c’est Kanye West qui a sorti ses fameuses chaussures, les Yeezi, en partenariat avec Nike. A une échelle plus européenne, c’est Stromae qui a sorti sa ligne de vêtement. Nous avions d’ailleurs consacrer un article pour dire tout le « bien » que nous pensions de cette collection. Cette fois avec Pharrell Williams c’est tout sauf un nouveau venu dans le textile qui vend son image. En effet Pharrell en plus de passer 10 fois par jour sur nos radios et de squatté la tête des Charts, a aussi fait des collections de vêtements pour Uniqlo et Adidas. Et désormais il s’est associé à la marque officielle des dealers, j’ai nommé G-Star Raw. Mais attention, Pharrell le fait pour la bonne cause. Ce n’est absolument pas du tout pour se remplir (un peu plus) les fouilles que l’interprète de « Happy » se lance dans cette aventure mais uniquement pour promouvoir la propreté maritime (oui oui on y croit). En effet les matériaux utilisés pour cette collection ne sont que des déchets plastiques provenant de la mer. Évidemment et cela aurait été trop beau les motifs sont eux aussi directement inspirés de l’univers marin. Le résultat sur les casquettes, T-shirts,pull ou encore combinaisons est tout simplement…affreux sauf si vous aimez les imprimés méduses évidemment.

Néanmoins on a déjà vu bien pire. Si l’on compare par exemple la ligne de vêtements de Stromae avec celle de G-Star Raw, il est vrai que les fringues sponsorisés par l’américain peuvent paraître «portables» comparés aux motifs façons papiers peints et aux nœuds papillons à outrance prônés par le belge. Mais si l’interprète de « Papaoutai »n’a pour notre plus grand bonheur pas réussi à imposer son style, avec Pharrell Williams on a plus de soucis à se faire. Pour rappel celui qui a été classé 38ème personnalité la plus influente des Etats-Unis a tout de même réussi à démocratiser son horrible chapeau qui est juste bon à trôner sur la tête d’un garde forestier Canadien (et encore même eux n’en voudraient pas). Alors des T-shirts avec des imprimés méduses devrait être simple comme bonjour pour lui. Notre dernier espoir est que Pharrell se rende compte avant le 5 septembres que cette ligne de vêtements est tout simplement raté. On peut toujours rêver…

pharell-williams-G-star-casquette pharell-williams-G-star-collection-combinaison pharell-williams-G-star-collection-pull- pharell-williams-G-star-manteau pharell-williams-G-star-T-shirtpharell-williams-G-star-collection-pull-méduse