Grosses basses et rap Mancunien : Murkage est dans la place

Murkage

 À la découverte du Murkage Cartel

Ho ma guuuueule ça fais longtemps, bien ou bien ? Allez, n’en dis pas plus, on t’a manqué je sais. Mais n’ais crainte nous revoilà avec du lourd ! Open Minded, le Nrj des narvalos, la nourriture la plus saine à donner à ton cerveau, ton iphone, ipod (ou mp3 quelconque d’ailleurs hein on est pas fermé) est de retour pour parler musique et vous faire découvrir toujours plus de pépites.
Et ce coup-ci direction l’Angleterre, parce que musicalement, il s’en passe des choses la bas !

Il y a quelque temps on vous parlait de la Grime music, ce savoureux mélange entre rap, electro, bass et autre jungle music made in UK. Et bien pour ne pas dire qu’on est en plein dedans, le style de Murkage s’y apparente vraiment. Cependant il est vrai qu’à l’écoute de leur dernier album « Mystics & Misfits » (disponible en intégralité sur leur page Soundcloud) on peux remarquer assez vite la diversité des influences du groupe.
D’un gros son hip-hop/grime, à des influences plus electro, en passant même par des morceaux aux refrains chantés, le groupe mancunien à plus d’une flèche à son arc.

Mais à la base, le groupe Murkage est issu d’un collectif d’artistes composé de musiciens, mais également de vidéastes, photographes et plasticiens opérant sous le nom de Murkage Cartel. Cela fait bientôt 6 ans qu’ils organisent et connaissent un succès de ouf grâce à leurs soirées « Murkage Club » en Angleterre. En 2013 ils avaient d’ailleurs organisée à Panam, au Batofar. J’y étais pas, mais je pense que c’était cool. Voilà.

Murkage Cartel

Autant dire qu’ils savent foutre l’ambiance. Depuis quelques années le groupe (composé de 3 mecs, d’un Batteur et d’un Dj) s’exporte pas mal en France et écument scènes et festivals. Vous les avez peut être croisé aux Eurockéennes, au printemps de Bourge, à Dour et j’en passe, et des meilleurs !
Et en parlant de l’arrivée de Murkage en France d’ailleurs, on peux retrouver sur leur dernier projet 2 featurings avec des MCs de chez nous : Monsieur Orelsan sur le Morceau « can i live » et Nekfeu, d’1995 sur leur premier extrait clipé : Manifesto.

Suivez l’actu du groupe sur leur page Facebook, à mon humble avis on à pas finit d’entendre parler de ces mecs la !