Flash sur la talentueuse M.I.A

M.I.A

M.I.A, entre bling bling et provoc maitrisée.

Flash sur la talentueuse chanteuse M.I.A, que vous connaissez sûrement déjà tous. Mais, malheur de notre part, on s’est rendu compte qu’on n’en parlait sûrement pas assez sur notre fabuleux blog. Focus donc sur cette fameuse auteur-compositrice-interprète, mais aussi peintre et réalisatrice (rien que ça) qui s’est lancée  dans la musique en 2002. Ses musiques sont des fabuleux mélanges entre sons électroniques, alternatifs, et bien sûr très hip-hop. Après la sortie de son premier album « Arular» en 2005, et de son deuxième, « Kala » en 2007, elle deviendra une artiste reconnue par le monde entier pour son coté très rappeuse « bling bling ». Elle accorde beaucoup d’importance à la partie visuelle de son travail, avec des clips provocs, psychotiques, et souvent complètements décalés. Beaucoup de ses vidéos ont été réalisées par le célèbre Romain Gavras qu’on connait pour son style violent et décalé. Ses images créent la controverse, notamment le clip « Born Free » sorti en 2010 montrant des militaires se livrant à une chasse aux roux. Il sera alors retiré de Youtube et réapparaitra avec quelques restrictions.

Born free

En 2012 est sorti « Bad Girls », à nouveau réalisé par Gavras, un titre qui fera lui aussi parler de lui en mélangeant « bling bling » et culture arabe, en plein cœur de Ouarzazate.

En 2013, elle sort son 4e album « Matangi », contenant 15 chansons. M.I.A a l’habitude d’être critiquée, et elle le sera une fois de plus avec la parution de son nouveau clip « Double Bubble Trouble ». Après le génocide des roux, la belle M.I.A évoque un sujet de société : l’immigration et les problèmes de discrimination. Concocté pas ses soins, on peut y voir kalachnikov en plastique et drones fluorescents, jeunesse décadente et armes fabriquées très facilement en imprimante 3D. Elle nous offre une fois de plus une vidéo complètement décalée et provoc avec un son entrainant très reggae, proche du dubstep. Ici, on en redemande !