Le rap français 1995-1999, la bande annonce

Rap français album & artistes

La bande annonce du rap music « Il fut une époque à graver dans les annales »

Suite à de nombreuses et incessantes discussions autour du rap il a été décidé par l’assemblée générale majoritaire du magazine (c’est à dire moi) qu’un dossier complet, subjectif, et profond à propos du rap français serait inéluctable. Le rap a connu de nombreuses évolutions durant ces dernières années, du rap conscient où l’on dénonçait un système erroné qui reproduisait les élites, au rap hardcore de la banlieue nord qui de toute façon prônait l’idée de tout brûler et jusqu’au rap game. Chaque évolution a connu ses groupes et labels phares, ses styles et ses auditeurs, ses morceaux qui ont tout changé. 4 périodes dont la première débute en 1995 …

 

En 1995, 8 ans j’enregistre les clips sur des cassettes vidéos à l’aide de mon magnétoscope Panasonic 2 têtes et à cette époque de HIT MACHINE et de M6CLIP un groupe de rap français continue la sédition… Rockin Squat le petit frère de Vincent Cassel re-débarque sur le devant de la scène avec son groupe Assassin et l’énorme morceau l’odyssée suit son cours :

On s’arrêtera au passage sur l’état assassine et l’excellent Shoota Babylone ce qu’on appelait à l’époque le rap Hardcore, car anti système et rejetant l’état.

 » Toutes ces conneries me donne envie de Shooter un ministre ! »

Même année, même combat, on baise le système, on brûle Paname, NTM apporte sa touche à l’édifice rap music avec Paris sous les bombes :

On retrouvera sur le tracklist de cet album qui enfonce paris sous le Graffiti , Qu’est ce qu’on attends pour foutre le feu, tout n’est pas si facile, passe passe le oinj

1996, 9 ans je venais de trouver la carte DBZ Sangohan qui lance son kaméhaha en brillante doublé quand tu décollais l’image il y en avait une en dessous écrite en KANJI … SA MERE ! Mais 96 voit aussi le débarquement d’un groupe du 92 dans le rap français avec le désormais indétrônable LUNATIC et le morceau le crime paie :

Qui peut prétendre, ne jamais avoir entendu le crime paie et leur  » Si tu en tues un … Protège ton dos il en reste un ». Mais 96 c’est aussi la sortie du label Hostile Records qui balance sa première compilation par la même occasion ou on peut retrouver la maitrise d’un duo du rap français les X-Men et Pendez les :

 

 

On remarquera dans le tracklisting la première apparition de Calbo & Lino d’Arsenik mais il est encore trop tôt pour eux nous les retrouveront en 1998.  Association de malfaiteurs dirait certain en attendant Time Bomb réunit en 1996 Lunatic, Oxmo Puccino & x men sur les bidons veulent le guidon et le « j’aime pas les putes qui gazent comme du butagaz » de Oxmo que je n’ai jamais compris :

On finira l’année 96 sur un album que certain continue encore aujourd’hui de qualifier comme meilleur album de rap français : Première Consultation. DOC GYNECO balançait alors l’histoire de sa rue dans le Nord de Paname, porte de la chapelle terminus, jusqu’à Vanessa & ma salope à moi. Une culture qui sera dix ans plus tard oublié par le DOC et sa relation improbable avec Monsieur Sarkozy, si on ne retiendra pas l’homme l’album lui restera à jamais.

Je retiendrais de cet album les punchlines de ma salope à moi qu’on chantait à tue tête dans la cours de récré en CM1 …

1997, le tournant, l’arrivée d’un monstre, d’une histoire qu’on écoutera encore dans 90 ans , la sortie de l’école du micro d’argent de IAM. Alors je ne sais pas si je dois m’attarder sur cet album quitte à vous écrire tout ce que notre génération a ressenti sur des morceaux que « Née sous la même étoile », « Petit frère » ou « L’Empire du côté obscur ». Ce n’est pas une question de Cité ou de pauvreté, de misère sociale, c’était une question de se retrouver dans cet album et l’histoire que ces mecs de Marseille racontait. Il y a surement eu d’autre sortie en 1997 mais qu’on se le dise je ne m’en souviens même plus.

L’explosion arrive en 1998, année ou j’arrive en 6eme et ou je rencontre pour la première fois la conseillère d’orientation (mais ça c’est un autre dossier). Cette année là, nous gagnons la coupe du monde et sans corrélation aucune un cru incroyable d’album de rap. 98 c’est tout d’abord l’arrivé de l’album le plus abouti d’ATK Heptagone, ce collectif composé de 21 membres dont Cyanure, Fredy K(paix à son âme), Freko Dingue, Antilop Sa et bien d’autre. L’album Heptagone reste singulier de part l’approche instrumental

Putin en écrivant je me rends compte de la richesse de notre rap francais quand même, qui peut le nier ? On est toujours en 98, « à l’aube de l’an 2000, pour les jeunes c’est plus le même deal », et BIM : un nouvel album d’NTM, putin on l’attendait ! Suprême NTM retourne tous les cerveaux, chaque track est un classic que j’écoute encore aujourd’hui et que mes gosses devront connaitre sous peine d’exclusion de l’habitat familial : Pose ton gun, Seine Saint-Denis style,Laisses pas traîner ton fils ou encore l’incroyable solo de Kool Shen « Thats My People », ça ou une pipe, franchement je sais pas. C’est cette année qu’aura également lieu le NTM tour et les 2 concerts du Zenith de Paris, surement les deux meilleurs concerts de rap français de tous les temps…

Mais 98 c’est aussi l’arrivé d’un de mes autres classiques ultimes, le troisième album de Fabe : DETOURNEMENT DE SON. L’impertinent Be-fa de la scred connexion… De « la tête haute tenue » à « tu peux pas te tromper » avec Koma (mon favoris), en passant par « code noir » (que j’irais aussi pécho en maxi plus tard) à chaque morceau je me mange une nouvelle baffe dans ma gueule de narvalo avec mon bonnet FILA & mon bas de survet Los Angeles Lakers !

On continu dans cette année de grand cru avec le 2ème album du groupe originaire d’Orly,94, Idéal J (Idéal Junior pour les anciens). Le combat continu squatte mon indestructible walkman durant mes trajets quotidiens qui se résument en gros à aller au collège et rentrer chez moi, du collège.  Je pourrais vous dire que le titre Hardcore m’a marqué, ouais c’est vrai…comme toute ma génération, mais j’oublie pas « nuage de fumée », « pour une poignée de dollar » ou encore ce sample de John Coltrane qui rend si puissant le titre « sur violents breakbeats » (même si ça je l’ai découvert après bien sûr).

Mais bon, ce morceau Hardcore et son clip c’est quand même quelque chose.


Ideal J – Hardcore – ( CLIP )

 

Avant de passer à mon dernier album de 1998, il fallait juste que je publie ce son.. parce que bordel même 16 ans après je me remet toujours pas de cette connexion : Mala,Dany Dan, Zoxea et Sir Doum’s, bref, BEAT DE BOUL EST DANS LA SONO.

Et allez, un dernier pour cette année, juste parce que passer à coté de cet album serait impossible. Quelques gouttes de flow leurs suffisent pour faire péter le double disque d’or en moins d’un an, deux artistes monumentaux du paysage rap français (même si j’en ai toujours préféré un) livrent leur premier album : Calbo et lino, les deux reuftons d’Arsënik.

arsenik

Comme toute les bonnes choses ont une fin notre dossier aussi se termine et pas sur n’importe quel touche, rendez vous au pont de Sevres avec l’album (qui reste d’après moi le meilleur album de cette période) j’ai nommé l’éternel Héritiers de la rue album sans fausse note du groupe Movez Lang (Lim / Cens Nino / Bolox Force / R.A.T). 17 tracks avec des collabs ultra violente avec Zoxea, Sir Doums, Mala (Malekal Morte) mais aussi des sons comme D’ou vient l’erreur qui resteront gravé dans les mémoires !

Il y a des époques qui ne s’oublient pas et qui annonce ce que nous avons connu après rendez vous dans la part II pour l’histoire de 2000-2004