Yakine, l’incarnation de la nouvelle scène techno

Yakine Concrete

Yakine, le prodige de la scène underground parisienne

Désormais on te parle deep house et techno à tout bout de chant ET, oui, tu es légèrement égaré. Entre la multitude de nouveaux artistes, labels, EPs tu ne t’y retrouve plus ? Ne t’inquiète pas Open Minded est al pour te mettre à jour sur la scène électronique parisienne.

Et quand on parle de techno fraichement parisienne, on fait forcément référence au dj Yakine. Tu ne le connais pas encore ? Et bien, tout d’abord, avant que tu ne lises ce jolie article (ou pendant, c’est même mieux), écoutes un peu ce qu’il produit ici. Yakine est aujourd’hui un producteur reconnu de la scène underground parisienne, il fait partie de cette génération d’artistes qui incarne à la perfection la nouvelle scène techno française.Mais attardons nous un peu sur son parcours.

Yakine Yakine est un parisien pure souche qui s’intéresse à la musique depuis toujours (ah, c’est déjà un bon début). Petit, il joue énormément de la guitare, et ce n’est qu’un peu plus tard que l’artiste va vraiment s’intéresser à la musique électronique, quand son frère va l’emmener avec lui dans une soirée au Batofar. Et là, il pourra vous dire que ça a été un déclic, peut-être une fusion avec les beats balancés ce soir là dans le club parisien. Quoi qu’il en soit, Yakine décide de s’y consacrer, et se construit une culture musicale quasi incontournable avec des références allant du fameux DJ américain Daniel Bell, à Matthew Dear en passant par le producteur japonais Fumiya Tanaka. Et c’est après seulement 2 ou 3 mois de travail intensif, que Yakine sortira fin 2008 son premier EP sur le label Esperanza. Il sortira d’autres de ses productions peu de temps après et, son ascension se faisant très rapidement, il va signer dans le label Eklo, mais aussi chez Jetaime Records et Circus Company, label qui a signé de nombreux djs de renoms dont Nicolas jaar. En 2009, l’artiste devient un producteur prometteur et important de la scène electro française en sortant ses tracks « Maissade », « Askola » et « Bazingue » sortis sous différents labels. C’est alors que son deuxième ep a enchainé dans la foulée, toujours avec les mêmes sonorités techno et house un brin minimaliste, faisant facilement bringuer tous les amateurs de techno parisienne (et il y en a pas mal 😉 !


Aujourd’hui, après de nombreux passages dans les clubs parisiens, une résidence aux incontournables Concretes et un agenda très chargé pour mixer dans les meilleurs clubs européens, on vous annonce sa venue au Rex Club le jeudi 29 mai pour une soirée du tonnnnerrreee du feu de dieu. Car après avoir mixé de nombreuses fois dans ce club incontournable, on peux vous dire qu’à chaque fois, il a fait très fort. Alors, viens chers lecteur écouter de la vraie bonne house en notre compagnie 🙂 !