Pier Paolo Pasolini, l’artiste engagé au grand cœur

pier-paolo-pasolini

Pier Paolo Pasolini un artiste aux multiples facettes et aux relations tumultueuses

 

« L’art de vivre, c’est la relation ; sans relation il n’est pas de vie », comme disait un certain Jiddu Krishnamurti dans son œuvre « Apprendre est l’essence de la vie ». La relation, un rapport entre deux personnes basées sur des sentiments qui sont de par leurs natures volatile et instable. Et tout comme ces sentiments ton envie d’un bon daily art se fais ressentir jusqu’au tréfonds de mon écriture si pâle à côté. Crois le ou non, le daily t’emporte aujourd’hui à Rome pour te faire découvrir ou redécouvrir, l’œuvre présenté dans l’exposition « Pasolini Roma », d’un grand artiste Italien, j’ai nommé Pier Paolo Pasolini.

Mais avant tous cher lecteur, présentons d’abord l’artiste qui fut un écrivain, poète, journaliste, scénariste et réalisateur (oui rien que ça), de talent. Qui durant sa vie entière entretiendra une relation animé avec la ville de son cœur Rome. Son œuvre artistique et intellectuelle, politiquement engagée (marqué par ses nombreuses rencontre dans cette ville) a marqué la critique. Doué d’éclectisme, il se distinguera dans de nombreux domaines, et au vu de ses domaines d’activités, cela n’est  guère surprenant. L’exposition qui se déroule en 6 sections, tente de montrer la vie de cette artiste engagé, au conviction plus marxiste que capitaliste, avec toujours un sentiments très chaleureux envers ces tranches de population qui sont mis en bordure de la société.

Le principal défi de l’exposition est de représenter un rapport aussi complexe, mouvant et discontinu que celui qui lie le poète à Rome. De ce parcours du jeune provincial arrivant à Rome, qui est inévitablement non-linéaire, parfois aléatoire, cette exposition renonce à fournir un point de vue entièrement unitaire. Pour saisir la pluralité des dimension revêtues par Rome dans l’existence de Pasolini , lieu de vie et d’inspiration créatrice, de lutte et d’amitié autant que de dégoût, de persécution et la multiplicité des changements se jouant de part et d’autre de cette relation, Pasolini-Roma combine au déroulement chronologique des six temps du séjour de l’artiste dans la ville une approche cartographique, qui vise à mapper le parcours du cinéaste afin de voir la manière concrète dont celui ci s’inscrit dans un espace, ainsi qu’une époque.

Quelqu’un de ces films les plus connus sont Salo ou les 120 jours de Sodome, Porcherie ou encore le Decaméron, L’Évangile selon saint Matthieu, il critiquera jusqu’à la fin de ses jours la société consumériste italienne alors en pleine expansion n’hésitez pas à découvrir l’exposition qui se poursuit en Italie autour de cet artiste sans concession

Pasolini Roma est un hommage qui a été très attendu, et qui arrive enfin dans la ville où il aura vécu, travaillé pour finalement y mourir assassiné.

PPP-sul-set-di-Teorema Silvana-Mangano-Teorema Pasolini-e-Orson-Welles