L’album du jour : Current Events de Mitch Murder

Youtube Follow Openminded

mitch murder current events

Oyé oyé, jeunes lectrices et jeunes lecteurs ! Vous vous en êtes sans doute rendus compte en surfant sur la foultitude d’articles d’Opn, depuis un peu plus d’un mois, un jeune groupe de pirates s’est installé sur la section musicale du blog pour distiller quelques pépites musicales plus ou moins intelligentes. Ce jalon d’essai visant à éduquer vos tympans passe désormais la vitesse supérieure pour partir sur des semaines thématiques. Et oui ! Quoi de mieux qu’un fil conducteur pour se balader dans sa discothèque ? Certains la rangent en ordre alphabétique, d’autres par genres et les plus zélés le font par ordre autobiographique.

Depuis le début de la semaine, on a fait le choix de vous parler de la synthwave, véritable communauté musicale et visuelle qui s’est développée autour de la culture des années passées : robots argentés, voitures temporelles, fusils lasers, hoverboard et autres délires informatiques.
Aujourd’hui, on part sur Mitch Murder et son album vieux de déjà 3 années : Current Events. Avant d’aller plus loin il est nécessaire de revenir sur la famille à laquelle il appartient : Rosso Corsa Records. Bien que peu ou – sans doute – pas connu, ce label – qui prend son nom de la livrée la plus commune des belles italiennes –  regroupe quelques-uns des meilleurs représentants et a largement participé au retour des synthétiseurs au centre de la scène électronique indépendante pour donner naissance à la synthwave même si, le leader Miami Night 1984, préfère la nommer outrun.

rosso corsa records

Mitch Murder, donc, se place comme une des références du genre avec une carrière musicale qui s’étale sur de nombreux album dont un – The Touch – sorti chez le sub-label Jeffree version moins chère que payant de Mad Decent l’année dernière ! Une sacrée occasion de le voir croiser le synthé avec Lifelike et, pour le coup, de montrer la puissace cachée dérrière ce nom que l’on pourrait franciser par Michel Meurtre.
Si la synthwave puise sa source dans une volonté de prolonger un rétro inspiré de films de l’ancien temps, Michel pousse le délire un cran plus loin avec de nombreuses citations de l’époque qui font de sa musique un puit de références considérées comme kitch pour certains et cultes pour  les autres.

Direction Current Events, un album sorti en 2011 qui montre plus que significativement ce dont Michel est capable. Le tout s’ouvre sur une annonce radio que l’on aurait pu entendre dans un de ces films dans lesquels un homme lambda au volant d’une caisse aurait pu se retrouver en possession d’un moyen de sauver le monde. Tout est clair et nous plonge dans un environnement musical où les synthés s’éclatent les uns avec les autres dans une atmosphère joviale voire entraînante. Bien loin de ce qu’on a pu vous présenter hier avec l’album de Night Crawler.
Le troisième morceau est l’exemple parfait de ce que Michel aime faire : mettre des citations pour se forger son univers puisqu’on retrouve ce qui aurait pu être le discours de JFK pendant la crise de Cuba. L’ambiance retombe dans la relaxation voire dans l’érotisme avec des morceaux sur lesquels certains pourraient se mettre en atterrissage de lit en galante compagnie jusqu’à un Intermission qui nous rappelle que ça pourrait être la BO d’un film de genre.

mitch

Au final, Michel – enfin…Mitch – livre un album intemporel. Il a beau être là depuis 2011, il reste un de nos favoris parmi tous les autres et on attend le prochain avec impatience !

 

OPN & 10TPW aiment le formica, et vous ?
_____________________________

Résumé des épisodes précédents :

#1 Keenhouse – Civic Transit
#2 Night Crawler – Metropolis
#3 Mitch Murder – Current Events
#4 Coming Soon