So Music, so rap, so Grems et Cheef

grems&cheef

Grems et Cheef balance une vidéo qui mérite la Camisole

Le Rap, tant à dire mais si peu de mots, voilà  une performance tout à fait remarquable dans cet art de la belle rime. Mais non narvalo, je ne parle pas du rap business ou rap game, mais du rap, celui qui n’est pas commercialisé à mort.

Bien, maintenant que tu vois la différence, on peut en revenir à la performance artistique de non pas 1 mais 2 artistes. J’ai nommé Grems et Cheef. Et j’ai bien dit Cheef pas Chief de Chief Keef le rappeur américain amoureux de la haters culture et de la verte à 3 feuilles. Mais revenons à nos deux artistes du bitume, Grems aka Supermicro est un rappeur, designer et graffeur franco-belge plutôt prolifique qui depuis 2004 a sorti 7 albums. Mais cet artiste complet est dans l’essai, la découverte  avec par exemple à l’époque du groupe Hustle où jouant Dionysos il faisait un rap à mi chemin entre le rap des années 90 et un Hip hop futuriste, expérimental et métaphorique. Quand a Cheef jeune rappeur prometteur, qui apparaît souvent dans des rap Contenders, notamment l’édition 7 où il joue beaucoup sur l’humour contre un certain Hermano Salvatore.

À LIRE :   Rock music, acide lysergique, hippies et chemises colorées, cet été c'est les 50 ans du Summer of Love!

Vous l’aurez compris nous ne sommes pas dans le monde du bling bling et des projecteurs, mais bien dans celui du rap à la rime recherchée. Ceci étant dit, venons en à la performance que j’ai cité au début, car ces rappeurs ont réalisé quelque chose qu’ils n’avaient jamais encore été tenté. Une super idée s’il en est. L’idée ? Une vidéo shootée en un seul plan à la steadicam et qui représente deux rappeurs (Grems et Cheef), jusque là rien d’étonnant sauf que chacun mène son morceaux respectifs tout en interagissant.

Le résultat est bluffant : on ne remarque le subterfuge qu’en visualisant les deux vidéos.
Un coup de maître réalisé par Steve Lejeune avec Grems et Cheef.

vidéo Grems:

vidéo Cheef:

Publicités