Le droit de vote est il encore nécessaire en France ?

droit de vote

Pour un état sans droit de vote ?

A peine les résultats des élections municipales connus, les premiers soubresauts interrogatifs de nos pensées alternatives commencèrent à s’agiter face aux statistiques nombreuses qui nous étaient déversées durant ces directs interminables, avec des hommes en costume-cravate étrange, souvent chauves, et des femmes qui n’étaient pour une fois pas derrière leurs fourneaux (bon, là, on n’a pas compris).

Politique chauve

Selon la presse libre et indépendante, le taux d’abstention serait de 38% lors de ce fameux premier tour. Le PS est « écrasé », l’UMP « est corrompu », et le FN est présent dans environ 229 villes précisément.

Pendant que Copé s’amuse au « Ni Ni », faute de pain au chocolat, et que le PS veut créer un front, nous est venue cette idée saugrenue pour le démocrate qui sommeille en chacun de nous :

« Et si le droit de vote n’était plus nécessaire en France »

A cela un ensemble d’arguments nous semblent être l’évidence incarnée.

« Merde le dimanche c’est le jour du seigneur »
– Et oui nous sommes une société Judéo-chrétienne et laïque.

Jour du seigneur

« Je n’ai aucune raison de me trimbaler dans une école primaire pour aller m’enfermer », ou encore :

« Merde il y’a Drucker à la TV….. »

vivement-dimanche

De plus, tu passes toute ta vie à fuir l’école, raison de plus pour ne pas y aller. Dans ce constat, ne faut-il pas peut être voir là une des raisons principales de l’abstention massive des jeunes ?

D’autres encore plus inspirés ne comprennent pas cette histoire de droit de vote. Les adeptes du fauteuil, bière et Téléfoot sans vergogne interpellent directement les pouvoirs publics en rappelant que :
« Pour le tirage de la Ligue des champions c’est un tirage au sort bordel » ou encore

« Pour l’élection du ballon d’or le suffrage universel n’est pas nécessaire ».

On comprend mieux les raisons qui poussent bon nombre d’électeurs à ne pas se déplacer. De même et dans un autre registre, l’INSEE ce très cher institut qui ressemble au « château » de « Kafka » par ses nombreux méandres bureaucratiques, nous signale que le taux de fécondité en France est un des plus forts en Europe, et que par ailleurs, la population vieillit (saloperie de baby boomer, j’en connais qui se sont taper des bonnes tranches….).

Sans pour autant vouloir signifier que le vieillissement de la population soit la principale cause de l’augmentation du FN (qui ne progresse pas en nombre de votants), ne doit-on pas aussi souligner que, depuis l’obtention du droit de vote par les femmes après guerre, l’extrême droite Française, patriotique et démocratique ne s’est jamais aussi bien portée ?

À LIRE :   Fraude dans les transports, l’Etat contre-attaque

Mais n’y voyons pas de corrélation bien sûr (ah mais ne me regardez pas avec vos petits yeux indignés) et posons nous la question suivante : au regard de la majorité de femmes et de vieux en France, quelle est l’utilité d’aller voter puisqu’ils sont majoritaires ?

France_pyramide_des_ages_2011

En se basant sur certains résultats, est-ce encore d’actualité de se déplacer voter ? Pour exemple dans la région Nord, André Marchand, l’ancien maire, est décédé le 11 mars. Malgré tout, les habitants de Ferrière-la-Petite l’on reconduit dans ses fonctions de maire ! Sa mort étant survenue cinq jours après le dépôt des listes, il ne pouvait plus être remplacé sur la liste. Il a donc obtenu un cinquième mandat.
maire-mort

Par ailleurs, l’abstention récurrente montre bien que d’autres chemins doivent être explorés. Si la carte d’électeur servait au moins à récupérer des points pour son permis de conduire, là nous serions déjà assurés du civisme de nos concitoyens.

C’est vrai à la fin, je me met à la place de toutes les personnes obligées à sortir de leur doux foyer, d’interrompre leur repas de famille, voire de ne pas partir en WE, et tout ça à l’heure d’internet, et sous ce fallacieux prétexte qu’il pourrait y avoir des fraudes et des menaces dans le milieu familial. N’importe quoi. Comme si de nos jours les morts votaient aussi.

electeurs-décédés

Et puis n’oublions pas que la sagesse populaire ne veut pas du droit de vote. L’adage qui dit « rien ne vaut une bonne guerre » le prouve en tout point. Ce désir guerrier est la trace de la mise en vigueur de lois d’exceptions, de privation de libertés individuelles sous la coupe d’une législation martiale.

Rêvons d’une oligarchie éclairée, d’une gérontocratie valide, d’un empire théocratique laïc mais arrêtons avec cette démocratie purulente et puante de bonnes attentions.

Bref si vous ne savez pas quoi faire Dimanche prochain nous espérons vous avoir apporté tout les arguments nécessaires à une procrastination qui ne peut pas souffrir d’un lendemain.

procrastination

Si le second degré est une légende pour toi tu peux hater ci-dessous.